A la Une

L’exemple zimbabwéen interpelle : quitter le pouvoir dans la dignité

Au Zimbabwe, l’après-Mugabe se dessine. L’heure est aux négociations entre les galonnés de...

L’exemple zimbabwéen interpelle : quitter le pouvoir dans la dignité

Au Zimbabwe, l’après-Mugabe se dessine. L’heure est aux négociations entre les galonnés de...

RDC : Une police à deux vitesses

RDC : Une police à deux vitesses

Formée et équipée par l’Union européenne dans le cadre du projet Eupol, la PNC est encore loin de...

L’usure du pouvoir

L’usure du pouvoir

La démocratie en Afrique évolue en dents de scie. Il y a plusieurs exemples qui soutiennent cette...

Projet de budget 2018 : Tshibala se rattrape, mais…

Projet de budget 2018 : Tshibala se rattrape, mais…

C’est au cours d’un Conseil des ministres marathon présidé mardi par le chef de l’Etat que le...

Imprimer

Nouveau mouvement citoyen, le « MAASSE » en guerre contre les abus de la gestion publique

Écrit par Pitshou Mulumba le .

Un nouveau mouvement citoyen dénommé «Mouvement d’action pour l’amélioration de la situation sociale et économique (MAASSE) » a été lancé, samedi 8 juillet dans le Chapiteau du Pullman Kinshasa Grand Hôtel.

Devant des députés et sénateurs, des représentants des organisations internationales ; des évêques et d’autres religieux, et plusieurs autres invités, le fondateur et initiateur de MAASSE a fait savoir que le MAASSE est un mouvement social non partisan et indépendant vis-à-vis des partis politiques.

« Mouvement citoyen d’abord parce que le MAASSE est porteur des valeurs de citoyenneté, d’éthique et de développement durable ; Mouvement social ensuite parce que le MAASSE est le lieu d’élaboration de la démocratie participative au milieu duquel on retrouve pêle-mêle des acteurs associatifs et syndicaux, des universitaires, des mamans maraîchères, des religieux, des prêtres, des pasteurs, des étudiants, des chômeurs, des fonctionnaires, des artistes, des cadres de tout bord. Bref, un lieu de rencontre des Congolais dans leur diversité politique, sociale, culturelle et ethnique.Vous l’avez compris, le MAASSE n’est donc pas un parti politique, mais plutôt un lieu où ceux habitués au militantisme politique, de l’opposition ou de la majorité, sont appelés à l’humilité pour laisser la place aux citoyens ordinaires », a déclaré Baudouin Nzowo.

Ainsi, le MAASSE se veut un cadre de mobilisation et d’organisation des populations avec les autres segments de la Société civile en partenariat avec les institutions publiques et privées, pour bâtir un agenda commun lié à la démocratie participative, à la citoyenneté, à l’éthique et au développement durable.

Le MAASSE, un vaste observatoire

Pour y arriver, le MAASSE va agir notamment par l’élaboration et la publication des indicateurs sociaux et économiques dans la ville de Kinshasa pour en faire des leviers qui permettent aux citoyens de suivre, évaluer  et influencer la prise de décision au niveau municipal, provincial et national concernant, notamment, la santé et la nutrition, l’éducation et la culture, le logement et l’environnement, l’emploi et les conditions de travail, le transport en commun et la mobilité urbaine, le maintien de l’ordre public, la criminalité public, le revenu, la consommation et la richesse.« Les indicateurs subjectifs procèdent de leur part des sondages d’opinion des citoyens sur l’évolution de la situation sociale et économique. Ces indicateurs objectifs couplés aux indicateurs subjectifs relatifs aux sondages d’opinion, sont utilisés comme des leviers pour influencer positivement la prise des décisions au niveau municipal, provincial et national concernant l’évolution de la qualité de vie des citoyens et le développement durable dans la ville de Kinshasa et les autres agglomérations de la RDC.La définition et l’élaboration des indicateurs sont confiées aux Groupes de Travail (GT en abrégé) multidisciplinaires dont les membres ont l’expérience et l’expertise avérées. Le MAASSE a l’intention d’être un vaste observatoire social et économique dans la ville de Kinshasa », souligne son président.

La cérémonie de lancement de ses activités a également été marquée par des exposés portant le message de MAASSE en quatre langues nationales et des sketches appelant le Kinois à prendre conscience pour devenir artisan de son bien-être et acteur de son histoire.

Et pour bientôt donc, MAASSE ira à la rencontre des citoyens par des actions sur le terrain. Elles seront organisées dans la ville de Kinshasa et les autres agglomérations du pays.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

Au Zimbabwe, l’après-Mugabe se dessine. L’heure est aux négociations entre les galonnés de l’armée, le parti au pouvoir le Zanu-PF et l’opposition pour un leadership intérimaire après les 37 ans de...