A la Une

Transition sans Kabila : HRW pousse l’ONU à l’action

Transition sans Kabila : HRW pousse l’ONU à l’action

L’hypothèse d’une transition sans le président Kabila gagne de plus en plus du terrain. Elle a...

Laissés pour compte

Laissés pour compte

La République démocratique du Congo traverse l’une des crises la plus dangereuse de son...

E. Macron, défenseur de l’Afrique

E. Macron, défenseur de l’Afrique

Pour son premier discours sous l’étoffe de président de la France devant l’Assemblée générale des...

Bal de chauves

Bal de chauves

De Kananga, sortira-t-il quelque chose de bon ? La question vaut la peine d’être posée. En...

Forum sur la paix au Kasaï : une fuite en avant

Forum sur la paix au Kasaï : une fuite en avant

Le forum pour la paix et le développement dans le Kasaï va s’ouvrir en présence du chef de l’Etat...

Imprimer

Alphonse Ntumba Luaba candidat à la présidentielle 2017

Écrit par Médard Muyaya.

En prévision de la tenue des élections à l’échéance de décembre 2017, conformément aux prescrits de l’Accord de la Saint-Sylvestre, le professeur Alphonse Ntumba Luaba, président du mouvement citoyen « Debout congolais, bâtissons », annonce sa candidature à la présidentielle de décembre 2017. Il a fait cette annonce, le samedi 1er juillet  en sa résidence de Limete, après son enrôlement. A l’occasion du 57ème anniversaire de lindépendance du pays, Alphonse Ntumba Luaba a déclaré que le bilan est globalement négatif depuis 1960.

D’entrée de jeu, il a indiqué que le pays n’a cessé de reculer sur tous les plans et dans tous les domaines. « Le constat général est que le pays va mal, l’ensemble du tableau est sombre. Tous les indicateurs sont au rouge. Le peuple congolais souffre énormément, sur une terre aux ressources naturelles pourtant riches et immenses mais confisquées par un petit groupe d’individus. Il y a trop de conflits, trop de sang, trop de larmes », a-t-il déploré.

Pour le professeur Ntumba Luaba, le peuple est fatigué face à toutes les promesses annoncées mais jamais réalisées, de tous les engagements  pris mais non tenus, notamment des chantiers sans aboutissements, des inaugurations répétitives sans fin, d’une classe politique égocentrique, vénale, inconstante qui va de dialogue en dialogue, de consultation en consultation, dans une lutte effrénée pour le partage des postes. « Ils sont prêts à tout, à vendre leur âme, l’avenir de la nation, leur dignité et leur conscience », a-t-il fustigé.

Personne ne peut arrêter un peuple  debout

Préoccupé, Ntumba Luaba affirme : « Nous sommes dans l’impasse, sans boussole, sans repère dans une espérance qui faiblit face à la mauvaise foi des acteurs comme dans un tunnel. Nous sommes dans une confusion entretenue à dessein. La CENI entretient un flou artistique dans une démarche clair-obscur. Elle semble se comporter comme l’annexe d’une formation politique dont elle épouse et conforte toutes les prises de position », a-t-il dénoncé.

« Nous devons corriger toutes les déficiences, lutter contre la mauvaise gouvernance, la corruption, le manque de contrôle et l’impunité, et tous les autres maux et fléaux par une gouvernance éthique et  efficiente. Et l’activité politique du mouvement citoyen se situe dans cette perspective, parce que nous croyons en l’avenir du Congo. Ce pays doit être porteur d’une vision grandiose. Il est plein de promesses et d’opportunités. Il est porteur d’une espérance. La RDC a le rôle déterminant à jouer en Afrique et dans le concert des Nations. Il lui faut des hommes de valeur et il en a. Il lui faut des institutions légitimes et crédibles », a-t-il martelé.

A en croire le président de « Debout congolais, bâtissons », personne ne peut arrêter un peuple debout et en marche. Un peuple qui veut vivre décemment en allant de l’avant, vivre et vaincre la misère et se donner un gouvernement représentatif et légitime, dans le respect de la Constitution. « Le dernier appel de la Conférence épiscopale nationale du Congo ne peut qu’interpeller tout Congolais parce que la souffrance collective ne peut laisser quiconque indifférent », a-t-il rappelé.  Avant d’inviter le peuple congolais de partout à constituer un rempart aux pratiques anti-démocratiques qui tentent de faire reculer le pays.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

Le partenariat entre la Gécamines et bon nombre d’entreprises minières étrangères alimente le débat. Cette entreprise minière de l’Etat compte remettre de l’ordre dans la boutique.