A la Une

La nouvelle feuille de route du Rassemblement

La nouvelle feuille de route du Rassemblement

Le Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement a finalement clôturé,...

Prix de la trahison

Prix de la trahison

La Cénco avait pleinement raison dans son dernier message : Le pays va très mal, Debout...

2ème conclave de l’Opposition à Kinshasa : le Rassemblement vise l’alternance

2ème conclave de l’Opposition à Kinshasa : le Rassemblement vise l’alternance

Sorti groggy de la mise en application de l'Accord de la Saint-Sylvestre, le Rassemblement a...

La SADC recommande à la Céni de publier un calendrier électoral consensuel

La SADC recommande à la Céni de publier un calendrier électoral consensuel

La situation politique et sécuritaire en République démocratique du Congo a encore une fois été...

Sortie de crise en RDC : Majorité et Opposition font une interprétation sélective de l’article 64

Sortie de crise en RDC : Majorité et Opposition font une interprétation sélective de l’article 64

Dans l’incertitude d’organiser des élections apaisées, l’Opposition et la Majorité présidentielle...

Imprimer

Le CNONGD lance la 1ère édition de la Journée nationale d’engagement politique

Écrit par Stanislas Ntambwe.

Le secrétaire général a.i du Conseil national des organisations non gouvernementales de développement (CNONGD) de la République démocratique du Congo (RDC) Rigo Gene  a, au cours d’un point de presse tenu vendredi 16 juin 2017 à Kinshasa, dévoilé ce qu’il appelle : « Stratégie de la redynamisation de la coupole CNONGD ».

La décennie 1990-2000 est à considérer à juste titre comme l’« âge d’or » du CNONGD, surtout dans son rôle de coupole des Ongd et de leader du mouvement associatif congolais. Pendant cette période, le CNONGD est resté sans conteste, une structure de référence de la société civile en RDC. Cependant, après une longue période de son rayonnement au pays comme à l’extérieur, le CNONGD a connu une véritable traversée du désert aux conséquences fâcheuses.

Les principales causes de cet état de chose sont notamment, « des politiques gouvernementales hostiles à la gouvernance démocratique et participative ; l’inféodation des OSC aux opérateurs politiques et l’abandon par celle-ci, de leur mission traditionnelle d’encadrer les forces vives au profit des fonctions politiques qui consacrent la disparition du pole OSC dans le triangle des acteurs appelés à participer à la gouvernance du pays, conformément aux principes de l’Accord de Cotonou », a relevé Rigo Gene.

Conséquences

L’absence du CNONGD sur le terrain des actions d’influence politique et d’accompagnement des dynamiques communautaires a eu entre autres conséquences, conséquences, l’auto-émiettement et l’affaiblissement continu de la société civile congolaise avec des conséquences identitaires autophagiques ; la disparition du Contrôle citoyen de l’action publique (CCAP); le recul de la gouvernance démocratique et le retour progressif du règne de la dictature dans le pays ; etc.

Face ce tableau sombre, le CNONGD se sent interpellée et décide désormais de s’engager résolument dans la logique de remobilisation des OSC, de promotion d’une synergie d’actions de celles-ci et d’influence significative des politiques de ce grand pays au cœur de l’Afrique. Pour ce faire, le CNONGD se doit de redéfinir tant sa vision, ses missions, ses objectifs, ses valeurs, ses principes que ses approches d’intervention. D’où, la nécessité de la « Stratégie de redynamisation de la coupole CNONGD ».

Journée nationale d’engagement politique

Cette stratégie se résume dans un vaste programme que le CNONGD vient de lancer et dénommé « Journée nationale d’engagement politique (JNEP)» qui aura lieu tout prochainement. Il s’agit d’une activité périodique de construction d’un plaidoyer social fort adressé aux décideurs politiques nationaux et étrangers opérant en RDC. Il amènera les OSC de la RDC à prendre une position concertée sur la préoccupante question de la tenue des élections en décembre 2017. Il sera question d’engager concrètement le pays dans la voie de l’alternance démocratique. Pour mener à bon port ce combat, le CNONGD compte sur les OSC réellement engagées dans la recherche du bien-être de la population congolaise et l’inflexion de la donne pour redorer l’image de la société civile.  

Défis

Le changement intervenu au CNONGD depuis janvier 2017, oblige les nouveaux animateurs des organes à relever des nombreux et immenses défis qui s’imposent. Il s’agit entre autres, de l’engagement politique des OSC de la RDC ; la remobilisation des parties prenantes internes  et externes ; plus de synergie dans les actions des OSC de la RDC; l’ajustement judicieux des approches d’interventions…

Par ailleurs, le CNONGD entend récupérer et jouer son rôle fédérateur des structures de la société civile encore crédibles, opérationnelles et imbues des principes de démocratie associative afin de ne plus regarder faire les politiques dont l’action ne donne comme résultats que, la « paupérisation des citoyens, l’évolution en dents de scie de tous les processus enclenchés et qui restent sans lendemain », a déclaré le Sg a.i du CNONGD.

 

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

Alors que l’économie du pays se dégrade, un rapport de Global Withness fait état de près de 750 millions Usd échappés au trésor public de la RDC entre 2013 et 2015. Avant toute reprise de la...