A la Une

Meurtre de deux experts onusiens : Washington exige une « enquête complète »

Meurtre de deux experts onusiens : Washington exige une « enquête complète »

Le dernier rapport des Nations unies sur la RDC, rendu public le dimanche 13 août et présenté...

Toute la vérité

Toute la vérité

Les violences et violations des droits de l’Homme en République démocratique du Congo ont pris...

3ème dialogue : l’UDPS non partante

3ème dialogue : l’UDPS non partante

Après avoir secoué dans tous les sens l’UDPS par la nomination de Samy Badibanga, suivie de celle...

Peine perdue

Peine perdue

L’opinion assiste, depuis quelques jours, à des « rumeurs » faisant état d’un possible...

Sortie des cambistes de l’informel : difficile pari de la Banque centrale

Sortie des cambistes de l’informel : difficile pari de la Banque centrale

La Banque centrale du Congo a initié des négociations avec les changeurs de monnaies,...

Imprimer

Cyclisme : Bruno Tshibala lance ce jeudi le 5ème Tour cycliste à Goma

Écrit par Armel Langanda. Publié dans Sports

La ville de Goma vibre, ce jeudi 15 juin, au rythme du lancement officiel du 5ème Tour cycliste international de la RDC. Et le coup de pédale sera donné par le Premier ministre Bruno Tshibala Nzenze.

Le Premier ministre de la RDC, Bruno Tshibala, donne officiellement le coup de pédale de la 5ème édition du Tour cycliste de la RDC, ce jeudi 15 juin, à Goma. La Fédération congolaise de cyclisme (Fecocy) a pris toutes les dispositions sécuritaires pour réussir, une fois de plus, le lancement de ce grand événement sportif international.

La 5ème édition de ce Tour international s’étend du jeudi 15 juin au mercredi 22 juin 2017. Toutes les délégations étrangères sont présentes dans la ville de Goma. Il y aura notamment la présence des Français, Belges, Néerlandais et Ecossais. Du côté africain, le tour connaîtra la participation des Malgaches, des Sud-Africains, des Burkinabè, des Béninois, des Togolais et des Sénégalais.

Le décor est déjà planté et les athlètes n’attendent plus que le coup d’envoi qui sera donné par le chef du gouvernement, Bruno Tshibala Nzenze.

Initialement prévu pour le 10 juin, le démarrage du 5ème Tour cycliste a été décalé pour le 15 juin. A en croire le président de la Fédération congolaise de cyclisme (Fecocy), Sylvestre Motayo, la fédération était dans l’obligation de repousser la date suite au problème logistique.

A partir de Goma, le tour passera par Kindu, Lubumbashi, Likasi, Kolwezi, Maindombe, Kimpese avant de se clôturer à Kinshasa sur le boulevard du Cinquantenaire.

Dans une interview exclusive accordée à radio Okapi, le président de la Fecocy a éclairé les congolais sur toute l’organisation du tour.

Toutes les délégations étrangères sont-elles au courant ?

Oui, tout le monde est au courant. Ils savent parce que nous sommes en train de changer les dates de billets, car c’est nous qui les invitons.

Quelles sont les innovations que les Congolais peuvent attendre cette année ?

Je ne crois pas qu’il y aura d’innovation majeure à part le nombre d’invités qui s’est augmenté. Nous avons un pays de plus en Europe : l’Ecosse. Les Congolais, dont la performance s’est améliorée, vont rafler si pas deux ou trois étapes, mon ambition serait qu’ils gagnent ce tour.

Les Congolais ont participé à plusieurs tours en Afrique. Ont-ils boosté leur niveau ?

Nous n’avons pas été en déca de 4è partout où nous sommes passés.  Au Togo, nous sommes sortis 2è. Au Sénégal, on est resté dans les dix premiers. Au Bénin, on est sorti 3è et on a failli même gagner. Les gens de l’Afrique de l’Ouest se sont coalisés et n’ont pas voulu que la coupe vienne en Afrique centrale. Je suis certain que nous ferons de bons résultats dans l’avenir. Lors de l’anniversaire de l’Union africaine, la moyenne de la course était de 40 [km par heures]. La participation de nos cyclistes à tous ces tours ont été jugées positives.

Votre dernier mot par rapport à ce tour ?

Notre participation à nous le cyclisme est de montrer à la face du monde qu’il y a la paix au Congo. Il y a des manifestations comme en Europe. Ce tour montrera également que la reconstruction est réelle et que les gens vivent chez nous.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

Près d'un million de personnes a été forcé de fuir à l'intérieur de la République démocratique du Congo (RDC) au cours des six premiers mois de l'année, selon le Conseil norvégien pour les réfugiés (CNR) en...