A la Une

Tripartite Céni-CNSA-Gouvernement : Une coalition de « falsificateurs »

Tripartite Céni-CNSA-Gouvernement : Une coalition de « falsificateurs »

Après avoir bâclé l’arrangement particulier de l’Accord politique du 31 décembre 2016, la MP et...

Soutien improductif

Soutien improductif

La République démocratique du Congo est en train de sombrer. La crise politique ne fait que...

Quel mécanisme pour une transition sans Kabila ?

Quel mécanisme pour une transition sans Kabila ?

La tenue d’élections étant exclue cette année, l’après-décembre 2017 reste un mystère. Raison...

Nul ne le sait

Nul ne le sait

La possibilité d’un report de scrutins se précise. Dans la série de concertations qu’il a...

Réunion stratégique autour de Sassou à Brazzaville

Réunion stratégique autour de Sassou à Brazzaville

Doyen d’Afrique centrale, le président Denis Sassou N’Guesso du Congo/Brazzaville a décidé de...

Imprimer

Une 1ère à Kinshasa: une équipe chirurgicale réussit l’opération de l’éléphantiasis

Écrit par Lucie Ngusi le . Publié dans Société

 


Sauvé de l’éléphantiasis discotonomie avec enfouissement des organes génitaux, l’opération du jeune Cédric Ndanga de Kiri s’est déroulée à l’hôpital général du Camp militaire Kokolo.

Cédric Ndanga, âgé de 26 ans, a été opéré de l’éléphantiasis, le jeudi 1er juin 2017, à l’hôpital général du camp militaire Kokolo, dans la commune de Lingwala. Cet acte caritatif a été rendu possible grâce à l’appui financier du  gouvernement provincial de Mai-Ndombe, à travers son  ministre de la Santé publique, Dr. Jean Claude Bola. Toute une équipe des chirurgiens militaires de l’hôpital général Camp Kokolo, en collaboration avec  Dr. Bola,  sont intervenus à cette opération. D’après le bilan fait par cette équipe d’experts chirurgiens, cette première expérience est une véritable réussite et un pari gagné à Kinshasa.

Rencontre avec le patient

Originaire du territoire de  Nkiri, dans la province de Mai-Ndombe,   Ndanga a saisi l’opportunité lors de sa première rencontre avec Dr. Bola, n°1 de la santé, en mission  de suivi des activités menées au niveau de sa province. Il a plaidé auprès du gouverneur Gentil Ngobila pour venir en aide à ce patient. « Le jeune Ndanga a souffert de l’éléphantiasis discotonomie avec enfouissement des organes génitaux,  il y a de cela 10 ans », a révélé Dr Bola.  Avant d’expliquer la cause de cette maladie qui est l’insuffisance lymphatique chronique. « C’était vraiment un moment très délicat de partage d’expériences », a-t-il souligné. Et d’ajouter que Ndanga, issu d’une famille démunie, ne savait plus à quel saint se vouer.

Interrogé par la presse,  Dr. Bola a affirmé que pour cette 1ère expertise, il souhaite élargir les contacts. Les travaux vont se dérouler en collaboration,  non seulement avec l’hôpital général du Camp militaire Kokolo et l’hôpital général de référence (ex Maman Yemo), mais Il compte également élargir ses contacts en sollicitant la collaboration  de l’hôpital Arlon de Belgique.

En définitive, Dr. Bola a souligné que pour cette maladie, il n’y a aucune mesure préventive à prendre. Seules les règles d’hygiènes à observer.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

Après avoir perçu les financements du Foner, les gouverneurs de province prélèvent illégalement des fonds à caractère provincial sous prétexte de financer les travaux de réhabilitation des routes....