A la Une

La nouvelle feuille de route du Rassemblement

La nouvelle feuille de route du Rassemblement

Le Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement a finalement clôturé,...

Prix de la trahison

Prix de la trahison

La Cénco avait pleinement raison dans son dernier message : Le pays va très mal, Debout...

2ème conclave de l’Opposition à Kinshasa : le Rassemblement vise l’alternance

2ème conclave de l’Opposition à Kinshasa : le Rassemblement vise l’alternance

Sorti groggy de la mise en application de l'Accord de la Saint-Sylvestre, le Rassemblement a...

La SADC recommande à la Céni de publier un calendrier électoral consensuel

La SADC recommande à la Céni de publier un calendrier électoral consensuel

La situation politique et sécuritaire en République démocratique du Congo a encore une fois été...

Sortie de crise en RDC : Majorité et Opposition font une interprétation sélective de l’article 64

Sortie de crise en RDC : Majorité et Opposition font une interprétation sélective de l’article 64

Dans l’incertitude d’organiser des élections apaisées, l’Opposition et la Majorité présidentielle...

Imprimer

Equateur : la Société civile s’oppose à la déchéance du gouverneur de province

Écrit par Olivier K. Publié dans Provinces

Depuis la décision d’un groupe de députés provinciaux de l’Équateur de déchoir le gouverneur de leur province, des voix s’élèvent pour dénoncer les dilatoires visant à nuire à certaines autorités provinciales. Le dernier cas en date, c’est la position prise par un groupe d’acteurs de la Société civile de l’Équateur.

À travers un communiqué rendu public à Mbandaka (Equateur) le 16 mai, ce groupe d’acteurs de la Société civile, membres du Redic, fustige le comportement de certains de leurs membres qui s’associent aux politiciens pour nuire aux intérêts de l’Équateur.

« Nous condamnons avec la dernière énergie l’assistance de notre président à la réunion de rédaction de la lettre ouverte à l’autorité provinciale sans pourtant tenir compte de notre statut qui prône le consensus avant de poser tout acte. Sur ce, l’acte commis par notre président à propos de la lettre ouverte au gouverneur de province n’engage pas le regroupement REDIC et cela n’engage que lui-même »,  indique le communiqué.

La société civile, ajoute le communiqué, doit rester toujours au milieu du village. Elle a le droit, ajoute-t-il, d’écouter, de dénoncer et de proposer en consensus. « À ce propos, nous dénonçons la manière partiale de nos collègues de Socipeq et la Nouvelle société civile congolaise (NSCC) de travailler au service des politiciens, oubliant leurs missions essentielles. Nous les invitons à observer la charte qui régit la société civile en République démocratique du Congo », a averti le communiqué de la Société civile.

Et dans le document, la société civile recommande à tous les acteurs politiques ressortissants de la province de l’Équateur au niveau tant national que provincial de travailler véritablement pour l’intérêt de la population…censée bénéficier de tous les avantages liés au sens élevé de la gestion d’un État et les exhorte à privilégier les voies de recours à la non violence afin de baliser le chemin d’une province de l’Équateur unie, forte et prospère.

Depuis quelques temps, un groupe de députés provinciaux ne jure que par la destitution du gouverneur de l’Équateur, Tony Cassus Bolamba. À travers une motion de défiance déposée au bureau du président de l’Assemblée provinciale, ce groupe de députés accuse le gouverneur de province de mégestion, détournement de ressources de la province et autres. Ce que rejette le concerné, qualifiant toutes ces accusations de « fantaisistes et mensongères ». Le gouverneur Tony Bolamba, lui, estime que ses détracteurs sont à bout d’arguments et ne comptent que sur l’arbitraire pour espérer nuire à celui qui trône à la destinée de la province de l’Équateur.

Hormis Tony Cassus Bolamba de l’Équateur, plusieurs autres gouverneurs des provinces de la RDC font face à des motions de défiance visant à obtenir leurs départs. Selon certains analystes, la plupart de ces motions de défiance sont fantaisistes dont les auteurs règlent les comptes aux gouverneurs des provinces.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

Alors que l’économie du pays se dégrade, un rapport de Global Withness fait état de près de 750 millions Usd échappés au trésor public de la RDC entre 2013 et 2015. Avant toute reprise de la...