A la Une

L’exemple zimbabwéen interpelle : quitter le pouvoir dans la dignité

L’exemple zimbabwéen interpelle : quitter le pouvoir dans la dignité

Au Zimbabwe, l’après-Mugabe se dessine. L’heure est aux négociations entre les galonnés de...

L’exemple zimbabwéen interpelle : quitter le pouvoir dans la dignité

Au Zimbabwe, l’après-Mugabe se dessine. L’heure est aux négociations entre les galonnés de...

RDC : Une police à deux vitesses

RDC : Une police à deux vitesses

Formée et équipée par l’Union européenne dans le cadre du projet Eupol, la PNC est encore loin de...

L’usure du pouvoir

L’usure du pouvoir

La démocratie en Afrique évolue en dents de scie. Il y a plusieurs exemples qui soutiennent cette...

Projet de budget 2018 : Tshibala se rattrape, mais…

Projet de budget 2018 : Tshibala se rattrape, mais…

C’est au cours d’un Conseil des ministres marathon présidé mardi par le chef de l’Etat que le...

Imprimer

La RDC vers la réforme de l’aménagement du territoire

Écrit par Hervé Ntumba le . Publié dans Société

Pour connaître un développement durable dans la protection de l’écosystème et coordonner bel et bien les politiques sectorielles, les experts congolais réfléchissent sur la réforme de l’aménagement du territoire.

 Le gouvernement a procédé, hier lundi 15 mai, au lancement d’un atelier national sur la réforme de l’aménagement du territoire. La cérémonie d’ouverture de ces assises s’est déroulée à Pullman Grand Hôtel, à Gombe.

L’objectif de cet atelier est de sensibiliser tous les acteurs à l’importance du programme de réforme et à ses impacts sur le développement du pays. Pour cela, la réussite du programme nécessite la mobilisation des acteurs et leur implication dans le processus. Ces assises de deux jours permettront aux participants de maîtriser les méthodes et la démarche de l’aménagement du territoire (AT).

La représentante du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) a indiqué que la réforme de l’aménagement du territoire offre l’occasion dans la réduction des émissions dues à la déforestation et à la dégradation des forêts. A cet  effet, le PNUD s’est engagé à soutenir ce programme ambitieux qui fait partie du développement d’une nation. Dans cette logique, elle a fait savoir que la réforme de l’aménagement du territoire devra être exécutée avec la collaboration  de toutes les parties prenantes en vue de préserver  l’écosystème. Cela, a-t-elle dit, permettra au gouvernement de prendre des mesures contre le réchauffement climatique.

Ayant jugé ambitieux ce nouveau programme, le PNUD a réitéré son engagement à soutenir la RDC dans son processus de réforme de l’aménagement du territoire.

De son côté, le ministre de l’Urbanisme et Habitat, Koko Nyangi, a salué ce programme sur lequel se fonde la vision de la RDC dans la protection de son écosystème. Dans ce contexte, l’atelier est aussi une occasion d’informer les partenaires internationaux sur les avancées réalisées par la RDC dans la protection de son environnement.

Il a rappelé que la réforme de l’aménagement du territoire est un programme qui date de longtemps, et aujourd’hui il est nécessaire qu’il soit mis en œuvre.

Le ministre de l’Urbanisme et Habitat attend de  ces assises des résultats qui feront que la RDC se dote d’une politique national de réforme de l’aménagement du territoire.

Il faut noter que ces assises permettraient de situer la réforme de l’aménagement du territoire dans un cadre de planification stratégique du développement du pays, en mettant en exergue les interactions nécessaires avec la vision globale du développement du pays.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

Au Zimbabwe, l’après-Mugabe se dessine. L’heure est aux négociations entre les galonnés de l’armée, le parti au pouvoir le Zanu-PF et l’opposition pour un leadership intérimaire après les 37 ans de règne de...