A la Une

Affaire Kamuina Nsapu-Clément Kanku : le PGR se saisit du dossier

Affaire Kamuina Nsapu-Clément Kanku : le PGR se saisit du dossier

Ce sont les révélations faites par le quotidien américain New York times concernant l’implication...

Assemblées de la Bad à Ahmedabad : passer de l’agriculture sociale à l’agro-business

Assemblées de la Bad à Ahmedabad : passer de l’agriculture sociale à l’agro-business

En Inde où se tiennent jusqu’au 26 mai les assemblées annuelles de la Banque africaine de...

Donner un signal fort

Donner un signal fort

Nommé le 7 avril, le Premier ministre Bruno Tshibala, dont le gouvernement rendu public le 7...

Visite du président Trump au Vatican : Le plaidoyer du pape en faveur de la RDC

Visite du président Trump au Vatican : Le plaidoyer du pape en faveur de la RDC

La visite du président américain Donald Trump au Vatican auprès du pape François suscite un grand...

La révolution de l’AFDL a-t-elle fini par dévorer ses propres enfants ?

La révolution de l’AFDL a-t-elle fini par dévorer ses propres enfants ?

Vingt ans après la chute de Mobutu, peu de compagnons de lutte de Laurent-Désiré Kabila, alors...

Imprimer

L’Accord de la Saint-Sylvestre au menu du Forum de l’Union démocratique africaine

Écrit par Pitshou Mulumba.

La rencontre qui s’est déroulée en présence du président de l’Uda Originelle,  Claudel-André Lubaya, s’inscrit dans la cadre du forum militant. Mme Nadia Mavuba, secrétaire générale adjointe et porte-parole du de l’Uda originelle, explique cette rencontre en ces termes : « Il s’agit d’un temps d’échanges au sein du parti, mis en place par l’école du parti. L’idée est celle de créer une dynamique pour que les militants réfléchissent et débattent sur des questions de l’heure, de la vie du parti, etc. Les discussions sont ouvertes à tout point de vue ».

Animateur phare de ce rendez-vous, le recteur de l’école du parti, Emmany Lwenga mise davantage dans la formation des membres. « L’école du parti, c’est l’organe qui forme les adhérents de l’Uda pour les faire devenir de vrais militants. Une fois, devenus militants, nous continuons avec une formation de renforcement des capacités pour qu’ils deviennent vraiment des responsables et au sein du parti et dans leurs milieux de vie. Et demain, si l’Uda accède au pouvoir, tel est notre souhait, nous aurons des ministres, des responsables capables, dynamiques, qui savent quelle décision prendre pour ramener le progrès social, le développement de la RDC ». Et de poursuivre : « Aujourd’hui nous avons organisé une formation ouverte que nous avons dénommée le forum militant. Le thème est les enjeux de l’heure. Nous voulons que nos militants comprennent de quoi il s’agit quand on parle de l’Accord de la Saint-Sylvestre, de la signature de l’arrangement particulier, pourquoi ça bloque, etc. Comme ça, à la cité, ils sont convenablement formés et informés pour défendre les valeurs du parti. Nous voulons que la ligne politique du parti soit le reflet des opinions individuelles de chacun de nos membres. Et ces échanges seront organisés chaque mois et plus d’une fois par mois dans la mesure où l’actualité l’exigera ».

Par ailleurs, la remise en question des alliances du parti fait également l’objet d’un débat sans ambages. Intervenant à ce sujet, le secrétaire général adjoint en charge de l’implantation, Michel Bofwa explique : « Nous avons voulu faire un recul pour une évaluation de notre participation à la Dynamique et au Rassemblement avec tous les membres. Réfléchir sur notre participation et sur les dividendes que le parti tire au jour d’aujourd’hui dans ces alliances. Le consensus qui sera dégagé prendra force d’une opinion qui pourra influencer la ligne politique du parti. Il n’est pas exclu que l’issue de cette discussion nous amène au niveau du bureau politique du parti à revoir notre participation ou nos contributions ou encore à faire des résolutions éventuellement au niveau de tous ces organes de la Dynamique et du Rassemblement ».

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

L’évaluation de 20 ans après la chute de Mobutu en 1997, était au cœur d’une conférence-débat tenue, le samedi 20 mai 2017 à Kinshasa Centre Catholique Nganda.