A la Une

CNSA : les membres bientôt connus

CNSA : les membres bientôt connus

La présidence de la République est en possession de différentes propositions des parties...

Luanda persiste…

Luanda persiste…

Le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères de la RDC a séjourné vendredi et...

Assassinat des experts onusiens : imminence des audiences publiques

Assassinat des experts onusiens : imminence des audiences publiques

La vérité pourrait éclater au grand jour avec les audiences publiques qui vont incessamment...

Pacification de la RDC, du Burundi et de la RCA: L’Angola veut aller vite

Pacification de la RDC, du Burundi et de la RCA: L’Angola veut aller vite

Le nouveau shérif de l’Afrique centrale intronisé par les Etats-Unis et des pays de la...

Sortie de crise en RDC : Washington se rapproche de Luanda

Sortie de crise en RDC : Washington se rapproche de Luanda

C’est peut-être sur l’axe Washington et Luanda que pourrait bien se dénouer la crise politique...

Imprimer

Coup d’envoi des 31èmes Journées congolaises de théâtre pour et par l’Enfance et la Jeunesse

Écrit par Bienvenu Ipan. Publié dans Culture

Le conseiller au ministère de la Culture et des Arts, Michel Ngongo, a procédé, le samedi 6 mai 2017, au lancement des Journées congolaises de théâtre pour et par l’Enfance et la Jeunesse (Joucotej).

La grande halle de l’Institut français de Kinshasa a servi de cadre à cette cérémonie qui a connu la présence des officiels, opérateurs culturels, acteurs de la scène, enseignants, étudiants, élèves, et autres.

Michel Ngongo a salué l’initiative louable et face à laquelle le ministre de tutelle n’a pas hésité d’accorder son soutien. Il a aussi souligné l’importance de ces journées qui sont spéciales pour les enfants et la jeunesse. Dans la mesure où elles s’occupent de leur éducation et de leur instruction.

« Que peut-on donner à la jeunesse de ce grand pays qu’est la RDC, sinon les valeurs à la fois culturelles et morales à travers le théâtre, qui reste l’un des moyens les plus innocents pour un ancrage certain et une construction identitaire indubitable », a déclaré l’envoyé spécial du ministre Sylvain-Maurice Masheke.

Le directeur artistique des Joucotej, Valentin Mitendo Mwadi Yinda, a démontré noir sur blanc comment ces rencontres culturelles sont devenues non seulement un vrai carrefour des professionnels et des élèves, mais aussi et surtout une école qui ouvre de nouvelles perspectives pour le théâtre congolais. Il a ajouté que les Joucotej constituent aussi une vraie pépinière où les enfants et les jeunes sont mis sur l’orbite théâtrale grâce à des formations artistiques spécialisées et où les professionnels s’enrichissent de l’imaginaire des jeunes.

Particularité de cette 31ème édition

Valentin Mitendo a indiqué la particularité de cette édition, à savoir celle d’avoir pensé à renforcer les compétences des acteurs de tous les maillons du festival.

Cinq formations spéciales ont été assurées, à savoir la formation de 30 encadreurs culturels, c’est-à-dire des metteurs en scène envoyés dans les écoles pour créer les spectacles ; la formation de 10 régisseurs des salles ; la formation de 20 enseignants responsables des activités culturelles dans les écoles ; l’atelier d’échanges et de renforcement des compétences de 10 membres de la presse accrédités aux Joucotej.

L’ouverture de cette 31ème édition placée sous le signe du professionnalisme a été marquée par la présentation de la pièce « Ngando » de la Compagnie « Seringu’Art venue de la province du Haut-Katanga. C’en est suivi les prestations de troupes scolaires Maman Diakiese, Maman Olive/primaire et secondaire, Athénée de la Victoire/secondaire, Collège Samuel Levi/primaire et la Providence Divine/primaire.

Organisé par la Compagnie Théâtre des Intrigants, ce 31ème festival va recevoir près de 65 troupes scolaires et sept compagnies professionnelles.

 

Créé en mai 1987, le festival « Joucotej » totalise 30 ans d’existence au cours de ce mois de mai 2017. Trente ans au cours desquels beaucoup de progrès ont été réalisés, 16 écoles ont pris part à la première édition contre 65 attendues en 2017 ; 2500 participants ont partagé le plaisir de l’événement contre 7500 attendues cette année. 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

Depuis la décision d’un groupe de députés provinciaux de l’Équateur de déchoir le gouverneur de leur province, des voix s’élèvent pour dénoncer les dilatoires visant à nuire à certaines autorités...