A la Une

L’exemple zimbabwéen interpelle : quitter le pouvoir dans la dignité

L’exemple zimbabwéen interpelle : quitter le pouvoir dans la dignité

Au Zimbabwe, l’après-Mugabe se dessine. L’heure est aux négociations entre les galonnés de...

L’exemple zimbabwéen interpelle : quitter le pouvoir dans la dignité

Au Zimbabwe, l’après-Mugabe se dessine. L’heure est aux négociations entre les galonnés de...

RDC : Une police à deux vitesses

RDC : Une police à deux vitesses

Formée et équipée par l’Union européenne dans le cadre du projet Eupol, la PNC est encore loin de...

L’usure du pouvoir

L’usure du pouvoir

La démocratie en Afrique évolue en dents de scie. Il y a plusieurs exemples qui soutiennent cette...

Projet de budget 2018 : Tshibala se rattrape, mais…

Projet de budget 2018 : Tshibala se rattrape, mais…

C’est au cours d’un Conseil des ministres marathon présidé mardi par le chef de l’Etat que le...

Imprimer

Examen d’Etat 2017 : la dissertation organisée ce lundi à Mahagi

Écrit par Florent N’Lunda N’Silu le . Publié dans Provinces

Initialement prévue le mardi 2 mai, sur l’ensemble du territoire national et dans certains territoires hors-frontières, l’épreuve de dissertation n’a pas eu lieu dans le territoire de Mahagi, en Ituri. Et pour cause ! L’incendie des malles contenant les items par des inciviques, 72 heures avant la passation de cette épreuve qui inaugurait la hors-session de l’examen d’Etat, édition 2017.

 

Interrogé par la presse sur la situation prévalant à Mahagi, l’issue de la visite de quelques centres de passation des épreuves de l’examen d’Etat dans la partie Est de la ville de Kinshasa, le ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel (EPSP), Gaston Musemena, a rassuré « qu’elle était totalement sous contrôle ». C’est-à-dire que toutes les dispositions seraient prises pour la passation de la dissertation ait lieu ce lundi 8 mai. Pour ce faire, a révélé le ministre Musemena, d’autres items de dissertation allaient être acheminés, dès le jeudi 4 mai, dans ce territoire pour permettre aux finalistes du cycle supérieur du secondaire et des candidats ayant satisfait aux préliminaires d’affronter cette épreuve.

Dans le Kasaï, il convient de le rappeler, l’épreuve de dissertation n’a pas été organisée, le mardi 2 mai, à cause de l’insécurité prévalant dans cette partie du territoire national. Cela n’a pas empêché le ministre Musemena d’affirmer que la dissertation se déroulait normalement sur l’ensemble du territoire national « en dépit de quelques petits problèmes minimes et minimisables dans le Kasaï qui seront vite réglés dans les jours à venir ».

Dans la province du Tanganyika, la cérémonie de lancement des épreuves hors-session a été présidée par le gouverneur de province, Richard Ngoy Kitangala, au centre de l’EP Maendeleo à Kalemie, renseigne l’Agence congolaise de presse (ACP).

Le gouverneur Ngoy Kitangala a, avant l’ouverture de la malle contenant les items de l’épreuve, adressé un mot d’encouragement à tous les candidats (12 858 : ndlr) à qui il a souhaité bonne chance. Il a promis au candidat qui obtiendra 70% des points lors de la publication des résultats des épreuves de l’examen d’Etat le soutien du gouvernement provincial du Tanganyika avec une bourse d’études en 1er graduat pour ses études à l’Université de Kalemie.

Les épreuves hors-session se déroulent dans les six territoires du Tanganyika en toute quiétude, note-t-on.

Au total, 630 062 candidats ont été inscrits pour le secondaire général, normal et technique en vue de  participer aux épreuves hors-session. Ils sont repartis dans 1 844 centres dont trois à Luanda et Cabinda établis en hors-frontières en Angola et Zemio en République Centrafricaine. Ces trois centres dépendent de l’administration centrale à Kinshasa. D’autres hors-frontières dépendent directement des provinces. C’est le cas de Kampala en Ouganda pour l’Ituri, Kigali au Rwanda pour le Nord-Kivu 1, Bujumbura au Burundi pour le Sud-Kivu, Kigoma 2 et Kigoma 3 en Tanzanie pour le Tanganyika.

 

Selon le programme officiel, la dissertation, les épreuves traditionnelles des options techniques et de l’oral de français ont déjà eu lieu. Reste les épreuves pratiques qui se dérouleront du lundi 8 au samedi 13 mai 2017.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

Au Zimbabwe, l’après-Mugabe se dessine. L’heure est aux négociations entre les galonnés de l’armée, le parti au pouvoir le Zanu-PF et l’opposition pour un leadership intérimaire après les 37 ans de règne de...