A la Une

Les Africains complotent contre la RDC à propos des eaux de l’Ubangi

Les Africains complotent contre la RDC à propos des eaux de l’Ubangi

La RDC est au cœur de grands enjeux au niveau mondial, notamment en ce qui concerne  le...

Savoir partir

Savoir partir

Pas de sang versé, respect de textes, certes, dans un contexte quelque peu étrange ! Le Zimbabwe...

Calendrier électoral, machine à voter : le débat est clos

Calendrier électoral, machine à voter : le débat est clos

Corneille Nangaa a profité lundi d’une réunion organisée au siège de la Cenco pour fixer l’option...

Sénat : le ministre des Mines interpellé

Sénat : le ministre des Mines interpellé

Pour n’avoir pas obtenu satisfaction à sa question orale avec débat adressée à Martin...

Vivement les élections

Vivement les élections

La Céni a fixé le cadre pour la tenue d’élections à la date du 23 décembre 2018.

Imprimer

Plus de 100 femmes leaders politiques et sociales coachées en techniques personnalisées

Écrit par Lucie Ngusi M. le .

Béatrice Hôtel a servi de cadre, vendredi 5 mai, à la cérémonie de remise des brevets aux femmes ayant participé à la session de formation de plus de 35 jours sur le coaching. Cette formation organisée par le  Cadre permanent de concertation de lafemme congolaise (Cafco), en collaboration avec l’Onu-Femmes, a pour but d’outiller les femmes dans la connaissance de leurs atouts, forces et faiblesses.

Il était aussi question d’identifier des stratégies personnelles et collectives pour se rendre plus visibles dans leurs partis politiques et réseaux communautaires respectifs. Sans oublier d’améliorer leur communication dans l’espace public et gérer les alliances difficiles ainsi que de savoir exploiter les situations difficiles pour bâtir un leadership gagnant.

 

Encourager sa participation au processus électoral

Il sied de noter que, pour rendre plus complexe cette formation, le PNUD a mis à la disposition du Cafco une expertise de qualité. M. François Elika a été mis à contribution. Aussi cette structure a-t-elle fait appel à la consultance du professeur Aimé Kayembe Malu qui a joué le coaching.

La ministre du Genre, de la Famille et de l’Enfant, Mme Marie-Louise Mwange, qui a présidé cette cérémonie, a émis le vœu de voir s’accomplir l’agenda 2030, encourageant la participation des femmes au processus électoral. La qualité des modules abordés et les thématiques exploitées, le climat du travail, l’assiduité des femmes ont été une preuve de leur détermination à gagner ce combat. « Que les femmes tirent profit de cette opportunité », a-t-elle souligné.

Quant à la présidente nationale du Cafco, Mme Rose Mutombo, initiatrice du projet, elle a fait remarquer que les femmes ont été suivies d’une manière spécifique par les consultants pour bien déceler et comprendre leurs besoins. 

 

Ne pas baisser les bras

Tout en lançant un appel aux partenaires, Mme Mutombo les a invités à écouter la voix de la femme et à mettre des moyens en jeu pour la promotion de la gent féminine.

La représentante de l’Onu-Femmes en RDC, Awa Ndiaye Seck, a, pour sa part, exprimé sa gratitude envers tous les partenaires qui ont soutenu la réalisation de ce projet, en particulier le Royaume de Belgique pour son appui à la promotion des droits de femmes en RDC. Elle a aussi sollicité l’appui des autres partenaires et exhorté CAFCO et toutes les associations féminines à faire face à toutes sortes de difficultés.

Pour rappel, Cafco a initié une série de séances de renforcement des capacités pour rendre compétitives et performantes les femmes en vue d’augmenter le nombre d’élues ; lesquelles peuvent être nommées dans les instances de prise de décisions.

 

La cérémonie a été honorée par la présence du président de la Commission électorale nationale et indépendante (Céni), Corneille Nangaa. 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

N’étant pas convaincue des chiffres publiés par la Céni concernant l’opération d’enrôlement des électeurs, la CASE invite la Céni à plus de responsabilité de vérité....