A la Une

Bon pour le placard

Bon pour le placard

Sous le soleil, la trahison n’a jamais payé. Car, à fin de compte, comme dans un film de...

Les non-dits de la signature de l’arrangement particulier du palais du peuple: des traîtres trahis

Les non-dits de la signature de l’arrangement particulier du palais du peuple: des traîtres trahis

La MP et ses nouveaux alliés débauchés dans le Rassemblement ont réussi leur show jeudi au...

Arrangement particulier : J. Kabila torpille la résolution  2348 du Conseil de sécurité

Arrangement particulier : J. Kabila torpille la résolution 2348 du Conseil de sécurité

La cérémonie de signature de l’arrangement particulier à l’Accord du 31 décembre 2016 a bel et...

Signature ce jeudi  de l'arrangement particulier: le chef de l’Etat s'engage dans l’exclusion

Signature ce jeudi de l'arrangement particulier: le chef de l’Etat s'engage dans l’exclusion

C’est loin du Centre interdiocésain et sans la Cenco que le Parlement a choisi de faire signer ce...

Enrôlement des électeurs dans les aires opérationnelles 3 et 4: Kasaï et Kasaï Central non concernés

Enrôlement des électeurs dans les aires opérationnelles 3 et 4: Kasaï et Kasaï Central non concernés

L’opération d’enrôlement des électeurs démarre, ce dimanche 30 avril 2017, dans les aires...

Imprimer

Kasaï : 50 morts en deux jours d’affrontements à Mweka

Écrit par AFP/LP . Publié dans Online Dépêches

Une cinquantaine de personnes ont été tuées lors des affrontements de jeudi et vendredi entre les présumés miliciens Kamuina Nsapu et l’armée dans les villages de Kabawu, Sungi et Sangila au Kasaï.

 

Il ne s’agit là que d’un bilan provisoire, a indiqué le coordinateur de la chefferie de Bushong à Mweka, Albert Nkashama. Plusieurs corps de victimes identifiées comme des miliciens Kamuina Nsapu gisaient un peu partout tandis qu’un militaire des Forces armées de la RDC (FARDC) grièvement blessé aux jambes était admis aux soins dans un centre de santé de Sangila.

«Les inciviques ont été mis en déroute par les commandos des FARDC et le nombre de tués serait de soixante», a indiqué pour sa part l’administrateur du territoire de Mweka, Jean Shesh, joint au téléphone par le site actualité.cd.

Selon un officier de l’armée, les militaires arrivés à Mweka se sont affrontés avec les miliciens à Kabawu (35 km de Mweka), ensuite à Sungi et à Sangila. Les miliciens en débandade se sont repliés au poste d’Etat de Kampungu vers Luebo qu’ils contrôlent depuis le 29 mars 2017.

Les affrontements entre les forces de l’ordre les miliciens se réclamant du défunt chef coutumier Kamuina Nsapu dans les provinces du Kasaï, du Kasaï Central, du Kasaï Oriental et de Lomami ont fait plus de 400 morts et plus de 150 000 déplacés en six mois.

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

Pendant que les acteurs politiques signaient ostentatoirement hier au Parlement l’arrangement particulier à l’Accord de la saint-Sylvestre, les évêques de la Conférence épiscopale nationale du...