A la Une

Loi électorale révisée : dernière ligne droite au Sénat

Loi électorale révisée : dernière ligne droite au Sénat

Hier jeudi, le président du Sénat Léon Kengo wa Dondo a donné des orientations dont la...

Un démineur ?

Un démineur ?

Généralement considéré comme une chambre des sages, le Sénat pourrait-il prendre de la hauteur...

Décrispation politique : Kinshasa dans le viseur de l’UE

Décrispation politique : Kinshasa dans le viseur de l’UE

Lundi dernier, le Conseil européen s’est penché sur le dossier de la République démocratique du...

2018, espoirs permis

2018, espoirs permis

L’espoir fait vivre. Dans le domaine économique comme dans le domaine politique, les perspectives...

Loi électorale révisée au Sénat: Ça passe ou ça casse

Loi électorale révisée au Sénat: Ça passe ou ça casse

La Sénat a entamé, lundi, l’examen du projet de révision de la loi électorale, lequel a été...

Imprimer

Kongo Central : des techniciens à pied d’œuvre pour rétablir l’électricité

Écrit par LP/ACP le . Publié dans Economie

Sauf imprévu, le calvaire des consommateurs de l’énergie électrique de la ville de Matadi, au Kongo Central, trouvera une solution. Un groupe d’ingénieurs de la Snel y apporte son expertise.

 

Des techniciens de la Société nationale d’électricité (Snel) continuent de travailler pour le rétablissement de l’électricité dans une bonne partie du Kongo Central. Ils ont reçu, le week-end dernier, la visite de la hiérarchie de cette société, composée de Makombo Monga et Eric Mbala Musanda, respectivement président du conseil d’administration (PCA) et directeur général (DG) de la Snel. Ces derniers ont encouragé l’équipe de techniciens affectés aux travaux de réparation du poste électrique de Mpozo (45 MVA), endommagé partiellement par un incendie il y a quelques jours, privant de l’électricité à une grande partie de la ville de Matadi, chef-lieu de la province du Kongo central.

La délégation de Kinshasa a eu droit aux explications au poste de Mpozo sur les raisons de cette panne. Selon le chef de division postes et lignes du  Bas-fleuve, Dede Kodoro, la panne a été causée par des coups de foudre  ayant  accompagné des pluies qui se sont abattues sur la capitale du Kongo  Central la semaine dernière. Ils ont provoqué jeudi dernier, a-t-il ajouté,  l’incendie d’une partie du poste haute tension de Mpozo, seconde source de fourniture d’électricité  de cette ville desservie à partir de centrales hydroélectriques d’Inga.

Selon les experts de la Snel, l’incendie du poste Mpozo a affecté principalement les bancs de commande, l’ancien  poste (15 MVA) et partiellement le nouveau poste (30 MVA). Il était provoqué par le vol d’un fil en cuivre d’une phase, techniquement appelée « terre », qui protège les installations contre les foudres.  « Cette situation a provoqué la rupture de la tension dans presque la moitié des cabines moyennes tensions desservant une  grande partie de Matadi »,  a précisé l’ingénieur Kodoro,  relayé par le directeur du département des transports à la SNEL, Mpembele Kimbi.

A cette occasion, le PCA de la SNEL a déclaré avoir fait le déplacement de Matadi en compagnie du directeur général et des ingénieurs de la société pour palper du doigt l’ampleur des dégâts causés, renforcer et  encourager l’équipe locale, en vue de rétablir la desserte dans un bref délai.

Satisfait des efforts réalisés par les équipes locales appuyées par les techniciens partis de Kinshasa ainsi que par la logistique mise en place, le DG de la Snel a annoncé pour ce mardi, la reprise de la desserte à Matadi, grâce à la remise en service du nouveau transformateur de Mpozo (30 MVA), partiellement endommagé par l’incendie.

Eric Mbala a instruit les responsables de la Snel/Matadi de  veiller à la phase « terre » contre les inciviques en construisant des murs de protection. A cette occasion, il  a également évoqué la situation de baisse du niveau d’eau du fleuve Congo au niveau des barrages d’Inga qu’il a observé à vol d’oiseau avant d’inviter les abonnés de sa société à adopter un comportement responsable par une gestion rationnelle de l’énergie électrique.

 

Cette gestion se résume, selon lui, par l’utilisation des ampoules consommant moins d’énergie, à éteindre les ampoules la journée et à ne pas utiliser  plusieurs  appareils électroménagers au même moment, a encore dit M. Eric Mbala qui a insisté sur la nécessité  pour la clientèle de  payer promptement les factures de consommation de l’électricité. 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

L’attaque menée la semaine dernière contre une base de la Monusco dans l’Ituri, sur la route de Mbau Kamango, continue à susciter de nombreuses questions. Malgré les promesses d’enquête, connaîtra-t-on...