A la Une

Calendrier électoral : C. Nangaa renvoie la balle au gouvernement

Calendrier électoral : C. Nangaa renvoie la balle au gouvernement

La tripartite du Palais du peuple est entrée dans le vif du sujet. Le président de la Céni,...

Tripartite Céni-CNSA-Gouvernement : Une coalition de « falsificateurs »

Tripartite Céni-CNSA-Gouvernement : Une coalition de « falsificateurs »

Après avoir bâclé l’arrangement particulier de l’Accord politique du 31 décembre 2016, la MP et...

Soutien improductif

Soutien improductif

La République démocratique du Congo est en train de sombrer. La crise politique ne fait que...

Quel mécanisme pour une transition sans Kabila ?

Quel mécanisme pour une transition sans Kabila ?

La tenue d’élections étant exclue cette année, l’après-décembre 2017 reste un mystère. Raison...

Imprimer

L’UDPS prend acte de l’auto-exclusion de Valentin Mubake

Écrit par Hervé Ntumba le .

 

Il est reproché à Valentin Mubake la violation de la ligne de conduite adoptée par le parti, tout en se faisant recevoir par le chef de l’Etat, Joseph Kabila, dans le cadre des concertations initiées en violation des termes de l’Accord de la Saint-Sylvestre.

Pour l’UDPS, le comportement de Valentin Mubake est un comportement grave aux statuts et règlement intérieur du parti. Il s’est rendu coupable du non-respect de la hiérarchie, des institutions du parti et de vagabondage politique. « En date du 3 avril 2017, le Rassemblement, plateforme dont l’UDPS est membre, a levé l’option de ne pas répondre à l’invitation de M. Joseph Kabila dont le but inavoué est de torpiller la mise en œuvre de l’Accord. Contre toute attente et en violation de la ligne des conduites du parti, l’opinion a suivi, le 4 avril 2017 par la voie des ondes M. Valentin Mubake se faire recevoir par M. Joseph Kabila », indique le communiqué de l’UDPS.

Dans cette logique, la présidence de l’UDPS a qualifié cet acte de non-respect de la hiérarchie. A cet effet, elle appelle les militants et militantes à demeurer fidèles à la direction du parti. Laquelle est déterminée à poursuivre, sans concession, le combat politique d’Etienne Tshisekedi.  

Dans cette optique, l’UDPS invite le peuple congolais à la vigilance en vue de faire face au régime dictatorial du président Kabila. Dans cet ordre d’idées, elle affirme que la crise politique actuelle ne peut être désamorcée que grâce à l’application de l’Accord politique global  du 31 décembre 2016 que la Majorité présidentielle a torpillé.

 

Pour rappel, il sied de noter que Valentin Mubake s’est auto-exclu du parti, du fait qu’il a rencontré, le mardi 4 avril, le chef de l’Etat, Joseph Kabila, dans le cadre des consultations initiées par ce dernier, alors que le parti avait décliné l’invitation. En clair, il a violé non seulement  la consigne de son parti, mais également de sa plateforme qui a boycotté les consultations lancées par le président congolais, en vue de trouver des pistes de solutions à l’accord.   

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

S’alignant presque sur la ligne de la Majorité présidentielle (MP), la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) a laissé entendre que les élections reportées « au plus tard en décembre » auront...