A la Une

Alternance démocratique : Un front de résistance est né à Paris

Alternance démocratique : Un front de résistance est né à Paris

Au moment où la crise politique s’enlise, des mouvements citoyens et quelques personnalités ont...

La résistance s’organise

La résistance s’organise

Une stratégie commune pour obtenir le départ du régime de Kinshasa avant la fin de l’année, voilà...

Meurtre de deux experts onusiens : Washington exige une « enquête complète »

Meurtre de deux experts onusiens : Washington exige une « enquête complète »

Le dernier rapport des Nations unies sur la RDC, rendu public le dimanche 13 août et présenté...

Toute la vérité

Toute la vérité

Les violences et violations des droits de l’Homme en République démocratique du Congo ont pris...

3ème dialogue : l’UDPS non partante

3ème dialogue : l’UDPS non partante

Après avoir secoué dans tous les sens l’UDPS par la nomination de Samy Badibanga, suivie de celle...

Imprimer

Actions annoncées par le Rassemblement : l’Alternance pour la République mobilise

Écrit par LP.

 

Dans un entretien accordé au journal Le Potentiel, hier vendredi 31 mars, le secrétaire exécutif de l’Alternance pour la République (AR), Jean-Bertrand Ewanga, a annoncé le soutien ferme de la plateforme à la série d’actions décidée au niveau du Rassemblement que dirige le président Félix Tshisekedi Tshilombo. « Nous invitons les Congolais à observer le lundi 3 avril la journée ville morte. Et la réussite sera totale parce que le peuple congolais ne peut plus supporter une autre dictature au moment où nous sommes engagés pour l’alternance », a-t-il déclaré.

Selon le secrétaire exécutif de l’AR, avec le blocage des discussions sur l’arrangement particulier à la mise en œuvre de l’Accord de la Saint-Sylvestre, la Majorité présidentielle est loin de comprendre les signes du temps. « Le fait de bloquer le processus d’atterrissage en douceur de l’application de l’Accord démontre la détermination de la Majorité à violer la Constitution. Le peuple congolais fera recours à l’article 64 pour barrer la route à toute tentative », fait savoir Ewanga.

Ce dernier a fait un appel au chef de l’Etat en ces termes : « Aujourd’hui, nous nous posons la question de savoir si le fait de prendre acte de la fin de la mission de la Cénco, est le fruit de l’orgueil ou le sens élevé de responsabilité ? Nous voulons croire que c’est le sens de responsabilité et qui doit le pousser à nommer M. Félix Tshisekedi  comme Premier ministre et reconnaître M. Pierre Lumbi comme président du CNSA afin que, rapidement, on organise les élections attendues par le peuple ».

Le Rassemblement, à travers une déclaration signée le 29 mars, appelle à la journée ville morte le lundi 3 avril et soutient la grève générale décrétée par les syndicats, le mercredi 5 avril. Il entend également participer à la marche projetée par l’UDPS pour la date du 10 avril.

 

Dans la foulée, l’AR rejette d’office l’idée des consultations entamées par le chef de l’Etat pour sortir de la crise. « L’AR fermera la porte aux bourreaux qui cherchent à revenir au lieu du crime. Les mêmes qui ont assassiné l’Accord, comment peuvent-il revenir avec un autre masque ? Le chef de la Majorité doit plutôt prendre langue directement avec Félix Tshisekedi pour qu’on aille de l’avant », a conclu Ewanga.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

En perspective du double choc des éliminatoires du Mondial 2018 contre la Tunisie (1er et 5 septembre), le sélectionneur de la RD Congo, Florent Ibenge, a rendu publique sa liste finale de 26...