A la Une

3ème dialogue : l’UDPS non partante

3ème dialogue : l’UDPS non partante

Après avoir secoué dans tous les sens l’UDPS par la nomination de Samy Badibanga, suivie de celle...

Peine perdue

Peine perdue

L’opinion assiste, depuis quelques jours, à des « rumeurs » faisant état d’un possible...

Sortie des cambistes de l’informel : difficile pari de la Banque centrale

Sortie des cambistes de l’informel : difficile pari de la Banque centrale

La Banque centrale du Congo a initié des négociations avec les changeurs de monnaies,...

Des dirigeants congolais sur la shortlist de la CPI

Des dirigeants congolais sur la shortlist de la CPI

L’assassinat en mars dernier de deux experts des Nations unies dans le Kasaï reste d’actualité....

Tôt ou tard

Tôt ou tard

Rien n'est gratuit en ce bas monde. Tout s'expie, le bien comme le mal, se paie tôt ou tard....

Imprimer

Show acrobatique de la légende de Kung-Fu : un spectacle beau à voir et à revoir

Écrit par Cyprien Kapuku. Depuis Beijing/ China. Publié dans Culture

Des mains qui tapent, des têtes qui bougent, tous les ingrédients étaient réunis pour rendre attrayant l’exhibition de la légende de Kung-fu. Une vieille tradition chinoise qui prône la paix et la non-violence. Même les enfants au naturel plutôt timide n’ont pas résisté aux charmes  du spectacle beau à voir et à revoir.

Il est des débuts de weekend qui ne sont pas comme les autres. A Beijing, la journée du vendredi 31 mars était exceptionnelle pour les amoureux de show Kung-fu.

Pris d’assaut par une foule nombreuse,   « Red Théâtre », la salle où s’est produit le spectacle,  a connu une ambiance électrique.

A l’intérieur, le public a eu droit à l’exhibition des gestes des arts martiaux, des séquences de concentrations et de l’oublie de soi-même. Le tout reposant sous un son de musique qu’accompagnait une histoire émouvante d’un grand-père racontée à son petit-fils.

Dans une salle de cinéma à grandeur nature, les émotions ont cédé la place à la stupéfaction et à l’admiration des faits et gestes de la traditionnelle légende Kung-fu, exécutés avec harmonie et dextérité. Le public était emporté.

Sur scène, ils y avaient des acteurs de tous les âges, vieux, jeunes garçons et filles ainsi que des petits enfants, un mélange des générations qui n’atteste pas moins l’idée de transmission de savoir.

Au menu, plusieurs scènes d’une rare beauté. L’on pouvait voir les scènes d’une mère protégeant son enfant contre les envahisseurs ou encore des enfants méthodiquement initiés à l’art de Kung-fu. Tout comme les adultes qui s’adonnaient  à la démonstration de force en se mesurant aux armes blanches : manchettes, couteaux, caisse des épines… Des moments d’amitié partagée entre l’homme et femme étaient également au rendez-vous.

A l’exécution de chaque épisode, c’étaient des cris de joie qui se faisaient attendre au milieu du public quelque peu perdu par des effets spéciaux d’un podium de spectacle superbement décoré pour la circonstance. Pour beaucoup l’on serait transporté dans un autre monde.

Message de paix

Bien au-delà de l’exécution des mouvements, le spectacle de la légende Kung-fu avait un message, non de moindre, celui de la paix. En effet, la pratique de cet art est connu pour son côté pacifique. Le Kung-fu prône la non-violence, le respect et la considération de son prochain et l’auto-défense. Ces valeurs très ancrées dans la culture chinoise fait de ce pays l’un de plus pacifiques au monde malgré son redoutable arsenal militaire.  

 

Pays de vieille civilisation, la Chine a connu une longue civilisation  de 5000 ans. Ce qu’aucun pays au monde n’a pu faire.  Au fil du temps, les valeurs culturelles et humanistes chinoises, notamment le respect et la considération de l’autre,  ont fini par  franchir les frontières. Au point que ce pays de l’Asie pacifique est,  selon les observateurs, considéré comme l’une des puissances capables de veiller à la paix et à la sécurité internationale en cette période où des foyers des tensions sont perceptibles à travers le monde. 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

Les relations entre l’Association des professeurs de l’Université de Kinshasa (APUKIN) et le gouvernement Tshibala ne prêtent désormais à aucune équivoque. Cela après les négociations entre les...