A la Une

Pression des services de l’État sur les entreprises minières : sévère réquisitoire de la FEC

Pression des services de l’État sur les entreprises minières : sévère réquisitoire de la FEC

Entre les miniers et l’État congolais, ce n’est pas encore le langage des sourds. Mais à...

Américains et Suédois préparent une plainte contre Kinshasa

Américains et Suédois préparent une plainte contre Kinshasa

La vérité va certainement éclater dans les prochains jours sur le double meurtre de deux experts...

Lokondo demande au chef de l’Etat d’être attentif au message de la CENCO

Lokondo demande au chef de l’Etat d’être attentif au message de la CENCO

Le message de l’assemblée plénière ordinaire de la CENCO adressé aux Congolais, le 23 juin,...

Double enquête

Double enquête

Les provinces du Kasaï ont connu une tragédie qui exige que justice soit faite aux victimes des...

Adam Dieng à propos du Kasaï : « L’étendue des atrocités est tout simplement révoltante »

Adam Dieng à propos du Kasaï : « L’étendue des atrocités est tout simplement révoltante »

«L’étendue des atrocités, des destructions et des souffrances infligées aux populations...

Imprimer

Les OSC échangent sur la planification stratégique et la gestion des projets

Écrit par Florent N’Lunda N’Silu. Publié dans Provinces

La mise sur pied d’un plan stratégique et opérationnel de la Symocel rentre dans le cadre de la mission de professionnalisation de l’observation citoyenne des élections en RDC conduite par le Procec - un projet qui bénéficie de l’appui de l’Union européenne - à travers ses organisations partenaires.

Le Projet de renforcement de l’observation citoyenne des élections au Congo (Procec) organise, avec l’appui de l’Union européenne et à l’attention de ses organisations bénéficiaires, du 30 au 31 mars à son siège situé à Gombe, un atelier d’échanges et de suivi de la formation sur la planification stratégique et la gestion des projets.

La formation est destinée en priorité aux membres de la coordination du projet agissant également en qualité de membres de la coordination de la Synergie des missions  d’observation citoyenne des élections (Symocel), une plate-forme des organisations de la Société civile. Ces membres sont accompagnés par un représentant de leur organisation; ce qui porte le nombre de participants à vingt-deux. L’atelier est supervisé par le directeur exécutif d’Electoral institute for sustainable democracy in Africa (EISA), Denis Kadima.

 

« Cet atelier de suivi de la formation sur la planification stratégique fait suite à une série de formations », a déclaré le chef d’équipe du Procec et directeur résidant d’EISA, André Kabuinda, qui faisait allusion à deux formations sur la planification déjà organisées.

Selon lui, cet atelier vise également à pallier les défis de l’observation en réseau par des groupes citoyens, dans la perspective d’une administration organique et matérielle efficace de l’ensemble des activités d’un déploiement effectif et efficace d’une mission d’observation des élections (MOE).

Plus spécifiquement, a-t-il dit, il s’agira de rappeler les bases et conditions d’élaboration d’un document stratégique d’observation des élections à long terme.

Il sera aussi question d’identifier et de définir les axes d’une planification globale de l’observation du processus électoral par la Symocel. Sans oublier les différentes options de coordination et de partage de responsabilités dans le cadre de la Symocel.

Enfin, note-t-on, il s’agira d’identifier les conditions de mise en place d’une stratégie de communication et d’échanges dans le cadre de la Symocel.

« La mise sur pied d’un plan stratégique et opérationnel de la Symocel rentre dans le cadre de la mission de professionnalisation de l’observation citoyenne des élections en RDC conduite par le Procec à travers ses organisations partenaires », a-t-il soutenu. Avant de noter que d’un point de vue pratique, ce plan permettra d’apporter une approche structurée et organisée de l’observation électorale en réseau par les organisations de la Société civile soutenues par le projet, gage de leur efficience, efficacité et crédibilité.

Enfin, le chef du projet du Procec a indiqué que les résultats attendus à l’issue de cet atelier sont l’identification, la définition des axes d’une planification globale de l’observation du processus électoral et l’adoption d’un plan stratégique et opérationnel commun d’observation des élections pour la Symocel. Il est aussi question d’envisager des options de coordination, d’harmonisation et de partages d’informations et de responsabilités.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

1. Nous, Archevêques et Evêques, Membres de la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO), réunis en notre 54ème Assemblée Plénière Ordinaire à Kinshasa, du 19 au 23 juin 2017, mus par...