A la Une

RDC: Une responsabilité historique pour un nouveau départ

RDC: Une responsabilité historique pour un nouveau départ

Les USA et l’UE sont d’accord pour une transition sans Kabila. Raison, préparer en toute sérénité...

La tension monte

La tension monte

Il n’y aura pas d’élections en décembre 2017. C’est une certitude. Comme en 2016, la République...

La RDC expose ses diverses opportunités d’investissements au Forum Naturallia 2017

La RDC expose ses diverses opportunités d’investissements au Forum Naturallia 2017

C’est un travail de promotion des investissements qu’est allé mener au Canada, à l’occasion du...

Le sort du président Kabila après décembre 2017 au menu du sommet de Brazzaville

Le sort du président Kabila après décembre 2017 au menu du sommet de Brazzaville

Brazzaville accueille, ce jeudi, un sommet spécial de la CIRGL (Conférence internationale sur...

Céder le pouvoir « dans son propre intérêt et celui de son pays »

Céder le pouvoir « dans son propre intérêt et celui de son pays »

Président à deux reprises (1976-1979, 1999-2007), le Nigérian Olusegun Obasanjo s’est investi...

Imprimer

Les investissements chinois en hausse en Afrique malgré le contexte économique morose

Écrit par Cyprien Kapuku. (Depuis Beijing/Chine) le . Publié dans Afrique

Le volume des investissements directs chinois en Afrique est en constante hausse malgré les fluctuations observées sur le plan de l’économie mondial. En 2016, par exemple, les investissements directs chinois en Afrique ont atteint la barre de 3.3 milliards USD.

 

Le volume des investissements chinois n’en finit pas de prendre de l’épaisseur et contredire les prédictions de l’économie mondiale dont les indicateurs sont pour les moins au rouge.

Outre l’engagement du gouvernement chinois à promouvoir le développement de l’Afrique, de plus en plus, les sociétés chinoises sont dans de bonnes dispositions pour investir sur le sol africain, a laissé entendre M. Wang Dong, haut fonctionnaire du ministère de Commerce de Chine et directeur de Département de l’Asie de l’Ouest et des Affaires africaines.

« La Chine a fait de la coopération économique le pilier de ses relations diplomatiques avec l’Afrique », a d’entrée jeu déclaré M. Wang qui s’exprimait hier mardi 28 mars au cours d’une conférence de presse à Beijing. Il en a pour preuve rappelé que le premier voyage officiel à l’étranger de Xi Jinping en 2012, alors nouvellement président de la République populaire de Chine, a eu lieu sur le sol africain. Une raison de plus qui démontre l’importance que la Chine attache à l’Afrique, a martelé ce haut fonctionnaire du ministère de Commerce qu’entouraient les autres responsables de ce même portefeuille.

 

IT/Des chiffres qui inspirent confiance

Il est évident que la confiance des investisseurs privés chinois en Afrique découle de l’engagement sans pareil de leur gouvernement aux côtés de l’Afrique, avec évidemment des chiffres qui inspirent confiance.

La coopération sino-africaine qui a pris de l’ascenseur depuis le début des années 2000, devaient encore monter en puissance au cours de prochaines années. Ainsi en démontre les statistiques du ministre de Commerce de la Chine.

En 2015 lors du Forum China-Afrique organisé en Afrique du Sud dans la ville de Johannesburg, la Chine avait pris l’engagement de libérer une enveloppe de 60 milliards USD, fonds dont la mission consiste, entre autres, au développement de l’Agriculture, à la construction et modernisation des infrastructures, l’amélioration de la santé et de l’éducation. La réduction de la pauvreté fait également partie des domaines prioritaires de ce montant, dont la moitié est pour l’heure affecté à la mise en œuvre de différents projets de développement en Afrique, a signalé en passant M. Wang.

En cette même année, le volume des investissements chinois en Afrique était de 34 milliards USD, six fois plus important qu’en 2000.

Une autre statistique qui séduit, la Chine est le plus grand partenaire économique de l’Afrique depuis huit ans. Actuellement, rapporte ce haut fonctionnaire du ministère de Commerce, le volume des échanges entre les deux parties sont de l’ordre de 200 milliards USD, vingt fois plus important qu’en 2000. De quoi comprendre que les investissements chinois en Afrique sont en pleine expansion.

 

IT/ Grands projet en cours

Il a précisé que la Chine investit dans tous les quatre coins de l’Afrique, M. Wang a indiqué que son pays est actuellement en train de finaliser les deux plus grands projets de développement en Afrique, précisément la construction d’une voie ferrée reliant l’Ethiopie et le Djibouti, tandis qu’au Kenya, la construction de chemin de fer Nairobi et la ville portuaire de Mombassa est presque fin près.

Ces deux ouvrages, a expliqué M. Wang, vont contribuer à l’industrialisation et à l’intégration régionale africaine.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

Trois jours après l’attaque de son domicile, à Kinshasa, le président du Conseil national de suivi de l’accord (CNSA), Joseph Olenghankoy, s’interroge sur l’absence d’intervention de la police. Celui...

Facebook FanBox