A la Une

Contentieux Dispromalt – Stade des Martyrs : Le règne de l’arbitraire

Contentieux Dispromalt – Stade des Martyrs : Le règne de l’arbitraire

Le torchon brûle entre la société Dispromalt, spécialisée dans l’affichage publicitaire, et le...

Les humeurs

Les humeurs

On ne cessera jamais de le dénoncer. La gestion opaque des deniers publics reste une...

Le président Kabila intervient ce samedi devant l’Assemblée générale de l’ONU

Le président Kabila intervient ce samedi devant l’Assemblée générale de l’ONU

Après Kananga où il a inauguré mardi dernier le forum sur la paix et le développement dans...

Transition sans Kabila : HRW pousse l’ONU à l’action

Transition sans Kabila : HRW pousse l’ONU à l’action

L’hypothèse d’une transition sans le président Kabila gagne de plus en plus du terrain. Elle a...

Laissés pour compte

Laissés pour compte

La République démocratique du Congo traverse l’une des crises la plus dangereuse de son...

Imprimer

Poutine arrive

Écrit par Ben-Clet. Publié dans Apostrophe

Décryptant la «messe basse» des ministres congolais et russe des Affaires étrangères, en marge de la dernière réunion du Conseil de sécurité, les médias internationaux spéculent sur un éventuel rapprochement entre Kabila et Poutine.

 

Comment réagit la presse de Kinshasa ? Attendrait-elle des instructions ? Ce serait de l’irresponsabilité. Elle n’a pas à subir les événements mais à éclairer les citoyens sur un sujet public, mené à ciel ouvert par des officiels.

Oui, Léonard She Okitundu a échangé avec Serguei Lavrov. Oui, Léonard, en avocat pro domo, a plaidé pour sa chapelle, sollicitant l’appui de Moscou au Kabilisme. Oui, Serguei a promis que Moscou ne soutiendrait pas une quelconque résolution onusienne qui froisserait la «souveraineté du pouvoir» congolais.

She devisant avec Serg… . L’image n’est pas passée inaperçue. Diplomates, espions et journalistes du «village planétaire» l’ont capturée. Leurs interviewes ont été décortiquées. Et la conclusion s’est imposée : «Kabila, en froid avec l’EurAmérique du fait de ses ratés démocratiques en RDC, tente un rapprochement stérile avec Poutine».

Le chantage – ça se chuchote – peut-il modifier le contingentement diplomatico-business auquel Kinshasa est soumis ? Never. L’expérience montre que Mobutu Sese recourait à ce stratagème, à l’époque de la Guerre froide, en dépêchant opportunément ses lieutenants auprès de Kroutchev, de Mao et de Kim Il Sung. Mais sans impact sur les angoisses du peuple.

 

Poutine arrive ! Kinshasa voudrait le courtiser. Le Russe désargenté ne lui proposera que des armes obsolètes … à vendre. Et des bibliothèques des traités de Marx et de Lénine.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

Dans le souci évident de contribuer efficacement à créer les conditions de l’émergence d’une classe moyenne, le secteur des Petites et moyennes entreprises constitue un secteur stratégique pour le...