A la Une

Sénateur Cory Booker à Nikki Haley: « Dites à Kabila de s’inscrire dans l’accord du 31 déc. »

Sénateur Cory Booker à Nikki Haley: « Dites à Kabila de s’inscrire dans l’accord du 31 déc. »

Des voix s’élèvent dans l’establishment américain pour pousser l’administration Trump à peser de...

Démocratie au rabais

Démocratie au rabais

L’Assemblée nationale a une grande responsabilité dans la déliquescence actuelle de la...

La démocratie étouffée : la MP évite le débat sur la pétition contre Minaku

La démocratie étouffée : la MP évite le débat sur la pétition contre Minaku

L’étouffement de la démocratie est érigé en mode de gestion à l’Assemblée nationale. Le rejet,...

Nikki Haley à Kinshasa : Un message fort de Trump à Kabila

Nikki Haley à Kinshasa : Un message fort de Trump à Kabila

Annoncée depuis la dernière assemblée générale des Nations unies, l’ambassadrice des Etats-Unis à...

Le démineur

Le démineur

Aussitôt que le témoin lui a été passé par son homologue angolais, le nouveau pilote de la...

Imprimer

INA : le centre de perfectionnement en art et spectacle recrute de nouveaux candidats

Écrit par Christian Kalonji (stagiaire/Ifasic) le . Publié dans Culture

Les personnes que la chose intéresse seront formées en musique, danse et théâtre.

 

Dans sa mission de dispenser un enseignement de qualité à tous les passionnés de l’art, le centre de perfectionnement en art et spectacle de l’Institut national des arts (CEPINAS) est à la recherche de nouveaux candidats dans ses différentes composantes (musique, théâtre, danse).

Les acquisitions minimales indispensables en formation musicale tels que l’instrument, le solfège, la théorie musicale sont très bien structurées. Et chaque classe du Cepinas possède une cohérence qui lui est propre.

Le coordonnateur du Cepinas, le professeur Julien Moke, l’a annoncé, le mercredi 22 mars 2017, au cours d’un entretien avec la presse. C’était en présence du directeur général de l’INA, le professeur André Yoka.

Situé au dernier niveau du bâtiment de cette Alma mater, le centre de perfectionnement en art et spectacle (Cepinas) ouvre ses portes à tous les amoureux de l’art, c’est-à-dire de la musique, la danse et du théâtre.

Répondant à sa vocation de populariser un enseignement en art de spectacle, dans le respect des principes pédagogiques, le Cepinas a entrepris la démarche de faire de la pédagogie une priorité. Ce, en mettant en exécution des programmes adaptés à une formation accélérée.

Les cours d’instrument de musique ont été adaptés aux objectifs et besoins des étudiants qui sont, pour la plupart, mélomanes de variété musicale congolaise.

La formation au sein du Cepinas est fixée à trois niveaux graduels. Chaque niveau porte une durée de quatre mois. Le passage au niveau supérieur est validé après une évaluation et délibération du jury. De la musique populaire, internationale, ou musique classique à la danse ou théâtre, le Cepinas diversifie son offre pédagogique.

Jadis reformé en 2016 par le directeur général de l’Institut national des arts, le Cepinas est dirigé par une coordination constituée des professeurs de musique classique, de danse, et de théâtre. Il poursuit plusieurs objectifs, à savoir rendre accessible la formation en art et spectacle, amener tous les mélomanes de la musique à découvrir et à acquérir les notions musicales, et guider les artistes sur le chemin de l’autonomie.

Le Cepinas occupe les salles de l’Institut national des arts et spectacles (INAS) qui est une école appartenant au même établissement de formation.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

L’exercice démocratique en RDC demeure en panne. Le meeting du président du Rassemblement, prévu ce lundi 23 octobre à Lubumbashi, ne pourra pas se tenir. Le maire de la ville s’y oppose. Mais le...