A la Une

Tripartite Céni-CNSA-Gouvernement : Une coalition de « falsificateurs »

Tripartite Céni-CNSA-Gouvernement : Une coalition de « falsificateurs »

Après avoir bâclé l’arrangement particulier de l’Accord politique du 31 décembre 2016, la MP et...

Soutien improductif

Soutien improductif

La République démocratique du Congo est en train de sombrer. La crise politique ne fait que...

Quel mécanisme pour une transition sans Kabila ?

Quel mécanisme pour une transition sans Kabila ?

La tenue d’élections étant exclue cette année, l’après-décembre 2017 reste un mystère. Raison...

Nul ne le sait

Nul ne le sait

La possibilité d’un report de scrutins se précise. Dans la série de concertations qu’il a...

Réunion stratégique autour de Sassou à Brazzaville

Réunion stratégique autour de Sassou à Brazzaville

Doyen d’Afrique centrale, le président Denis Sassou N’Guesso du Congo/Brazzaville a décidé de...

Imprimer

Reprise des travaux sur l’arrangement particulier au Centre interdiocésain

Écrit par Pitshou Mulumba le . Publié dans Online Dépêches

La plénière de jeudi 16 mars a réuni les délégués aux discussions du centre interdiocésain sur les points qui restent encore ouverts au débat. Il s’agit notamment, du mode de désignation du premier ministre ; la répartition des postes ministériels entre les composantes ; certains points du chronogramme (la formation, l’investiture et l’entrée en fonction du gouvernement) ainsi que le rôle de la CENCO dans le CNSA.

De ces quatre points, la Majorité présidentielle a souhaité qu’on parle également du président du Conseil national de suivi de l’Accord dit de la Saint Sylvestre, signé le 31 décembre dernier sous l’égide des évêques catholiques.

Concernant le mode de désignation du premier ministre qui est le seul point ayant fait l’objet d’analyse, les deux composantes (Majorité présidentielle et Opposition) n’ont pas évolué dans leurs discussions. La Majorité continue d’exiger trois noms tandis que le Rassemblement insiste sur la présentation d’un seul nom. Les délégués ont passé beaucoup de temps à échanger sur cette question sans pour autant dégager un consensus.

Avant la fin de la séance, le président de la Conférence épiscopale nationale du Congo (Cénco) a donné quelques considérations pratiques sur lesquelles le présidium compte faire une proposition pour sortir de l’impasse. Parmi les trois considérations, on note que « le peuple attend un premier ministre, il faut un dialogue entre le Rassemblement et la Majorité présidentielle et enfin, que les autorités morales des deux composantes se parlent ».

Il faut dire aussi que les divisions au sein du Rassemblement se sont invitées au débat suite à la motion d’un délégué. Après échange sur cette question, les délégués ont convenu que la question soit réglée en interne (au sein du Rassemblement) avec l’aide de la Cénco.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

Après avoir perçu les financements du Foner, les gouverneurs de province prélèvent illégalement des fonds à caractère provincial sous prétexte de financer les travaux de réhabilitation des routes....