A la Une

Céder le pouvoir « dans son propre intérêt et celui de son pays »

Céder le pouvoir « dans son propre intérêt et celui de son pays »

Président à deux reprises (1976-1979, 1999-2007), le Nigérian Olusegun Obasanjo s’est investi...

Sassou s’invite

Sassou s’invite

De Brazzaville, sortira-t-il quelque chose de bon ? Après la visite-éclair du président...

Calendrier électoral : C. Nangaa renvoie la balle au gouvernement

Calendrier électoral : C. Nangaa renvoie la balle au gouvernement

La tripartite du Palais du peuple est entrée dans le vif du sujet. Le président de la Céni,...

Tripartite Céni-CNSA-Gouvernement : Une coalition de « falsificateurs »

Tripartite Céni-CNSA-Gouvernement : Une coalition de « falsificateurs »

Après avoir bâclé l’arrangement particulier de l’Accord politique du 31 décembre 2016, la MP et...

Imprimer

«La situation sociale du peuple a atteint des limites insupportables», selon Kengo wa Dondo

Écrit par Stanislas Ntambwe le .

 

«La situation sociale du peuple a atteint des limites insupportables. On constate la montée vertigineuse de l’inflation. Celle-ci a engendré l’emballement des prix et la détérioration du franc congolais. Le problème est donc dans la gestion de l’économie», a déclaré le président du Sénat. Sur le plan politique, social, économique et sécuritaire, Léon Kengo s’est dit inquiet par cette situation «critique et préoccupante» que la RDC traverse actuellement.

Mettant l’accent sur la nécessité de mettre en application l’accord politique du 31 décembre 2016, Léon Kengo relève que toutes les institutions électives sont fin mandat. Ainsi, appelle-t-il, à la mise en œuvre rapide de cet accord politique signé sous l’égide de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) afin d’éviter le chaos au pays.

Acquis de l’accord due la St Sylvestre

Faisant l’éloge de l’accord dit de la Saint Sylvestre, le président du Sénat en a évoqué les principaux acquis. « L’engagement renouvelé de la classe politique à ne procéder ni à la révision ni au changement de la constitution, le maintien en fonction du président de la République en exercice et l’engagement renouvelé de celui-ci à ne pas briguer un troisième mandat, le maintien en fonction de toutes les institutions à mandats électifs», a-t-il relevé.  

Léon Kengo wa Dondo s’est voulu optimiste et serein quant à la tenue effective des élections prévues avant la fin 2017, selon l’accord du 31 décembre 2016 signé par le pouvoir et l’opposition. Il a ainsi appelé le peuple congolais à la patience.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

La République démocratique du Congo (RDC) a été élue lundi 16 octobre au Conseil des droits de l'Homme de l'ONU, suscitant de vives critiques des Etats-Unis et d'ONG dénonçant son bilan en la...