A la Une

Réplique de la Cenco à la MP : les Congolais sont à Dieu

Réplique de la Cenco à la MP : les Congolais sont à Dieu

Entre la Majorité présidentielle (MP) et la Cenco des piques commencent à prendre des allures...

J. Kabila: deux fers au feu,  Diplomatie de sape, Anéantissement de l’Opposition

J. Kabila: deux fers au feu, Diplomatie de sape, Anéantissement de l’Opposition

Après avoir passé avec succès le cap du 19 décembre 2016, alors que tous les indicateurs...

RDC: La Communauté humanitaire lance un appel de fonds pour 64,5 millions USD

RDC: La Communauté humanitaire lance un appel de fonds pour 64,5 millions USD

Pour répondre aux besoins de quelque 731 000 personnes ciblées dans le Grand Kasaï, en majorité...

24 avril 2017 : grande sortie politique de Félix Tshisekedi

24 avril 2017 : grande sortie politique de Félix Tshisekedi

La date du 24 avril est historique. Il y a 27 ans, jour pour jour, le peuple gagnait la...

Loin de résoudre la crise, la SADC est venue l’attiser

Arrivée à Kinshasa dans le cadre d’une mission de bons offices pour décanter la situation de...

Imprimer

Le PNUD élabore un cadre stratégique pour l’atteinte de l’égalité des genres

Écrit par Hervé Ntumba . Publié dans Société

En vue d’accélérer les progrès en faveur de l’égalité des genres et de l’autonomisation des femmes en Afrique, le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) a élaboré un cadre stratégique et un programme d’action visant à adopter une approche plus globale et axée sur les résultats concrets, rapporte le Rapport sur le développement humain en Afrique 2016.

 

En effet, ce rapport propose quatre grands « axes » offrant des recommandations concernant les politiques et les programmes susceptibles d’accélérer la concrétisation de l’égalité des genres, d’intégrer la problématique hommes-femmes au sein du programme de développement humain et de contribuer à la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD) et de l’Agenda 2063.

Pour ce faire, ce cadre stratégique se penche sur les quatre axes : le soutien de l’adoption de réformes juridiques, de politiques et de programmes visant la promotion de l’autonomisation des femmes ; le soutien des femmes dans leur lutte pour l’acquisition des droits de propriété et de gestion des actifs économiques et environnementaux; la capacité à mettre en œuvre des approches multisectorielles destinées à atténuer les impacts des pratiques de santé et d’éducation discriminatoires à l’égard des femmes. Enfin, les capacités nationales de promouvoir et d’accroitre la participation et le leadership des femmes dans la prise des décisions. 

Dans ce contexte, il revient aux gouvernements des pays africains de mettre un ensemble de lois, de règlements, de politiques et de programmes assurant l’égalité des chances pour tous. Cette réalisation de l’égalité des sexes passe aussi par l’attaque directe aux normes sociales préjudiciables. Raison pour laquelle il n’est pas exagéré d’affirmer que l’inversion des normes sociales entravant l’égalité des chances pour les femmes soit un processus de longue haleine.

Donc, ces quatre axes sont arrêtés comme cadre stratégique en vue d’accompagner les gouvernements des pays africains d’atteindre la parité homme-femme.

Dans le but de fournir les lignes directrices aux dirigeants africains concernés par ce dilemme, il est à noter que le présent rapport propose quelques orientations stratégiques sous la forme d’un cadre d’action visant à lutter contre l’inégalité entre les genres. Ce cadre, renseigne le rapport, vient d’étayer l’argument selon lequel l’accélération de la concrétisation de l’égalité des genres et de l’autonomisation des femmes constitue, pour les États africains, une méthode opérationnelle destinée à remédier au problème de la réalisation des ODD. 

Au demeurant, il sied de préciser que l’élimination des inégalités entre les genres et la réalisation des ODD sont indissociables. En fait, si les inégalités entre les genres se résorbent, des progrès significatifs seront réalisés au titre de l’ensemble des ODD.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

Investir en Afrique n’est pas forcément un exercice aisé surtout lorsque l’investisseur s’appelle la Chine. Elle fait face aux critiques de l’Union européenne qui voit d’un mauvais œil sa politique...