A la Une

Transition sans Kabila : HRW pousse l’ONU à l’action

Transition sans Kabila : HRW pousse l’ONU à l’action

L’hypothèse d’une transition sans le président Kabila gagne de plus en plus du terrain. Elle a...

Laissés pour compte

Laissés pour compte

La République démocratique du Congo traverse l’une des crises la plus dangereuse de son...

E. Macron, défenseur de l’Afrique

E. Macron, défenseur de l’Afrique

Pour son premier discours sous l’étoffe de président de la France devant l’Assemblée générale des...

Bal de chauves

Bal de chauves

De Kananga, sortira-t-il quelque chose de bon ? La question vaut la peine d’être posée. En...

Forum sur la paix au Kasaï : une fuite en avant

Forum sur la paix au Kasaï : une fuite en avant

Le forum pour la paix et le développement dans le Kasaï va s’ouvrir en présence du chef de l’Etat...

Imprimer

La Monusco clôt officiellement le déploiement de matériels électoraux

Écrit par Stanislas Ntambwe. Publié dans Online Dépêches

L’opération du soutien de la Monusco à la Céni dans le cadre du déploiement des kits électoraux a duré 23 jours. Au total, 49 vols ont été effectués vers Dungu, Isiro, Kisangani, Kananga, Mbuji Mayi et Kinshasa. Dans l’ensemble, 11 500 générateurs ont été transportés par la Monusco entre Mombasa (Kenya) et la RDC.

 

L’apport de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (Monusco) au processus électoral en République démocratique du Congo (RDC), n’est pas à démontré. Au-delà du soutien logistique et technique apporté à la Céni, l’Onu s’était engagée à faciliter le déploiement des matériels destinés aux opérations de révision du fichier électoral en RDC au 15 mars 2017.

Ce mardi 14 mars 2017, deux avions de l’Onu ont transporté 722 générateurs de la Commission électorale nationale indépendante (Céni), en provenance de Mombassa (Kenya). Par, ce tout dernier fret, la Monusco vient de clôturer avec succès, sa part du contrat avec la Céni dans le cadre du déploiement des kits électoraux. Ce, avant même l’échéance de son mandat en RDC qui s’achève le 31 mars 2017.

Toutefois, l’Onu est disposée d’acheminer d’autres kits dans les zones d’accès difficiles.

49 vols

Il sied relever que les premiers vols entre le Kenya et la RDC ont été effectués le 22 février 2017, les deux derniers ayant eu lieu ce mardi 14 mars. L’opération a donc duré 23 jours au total et 49 vols ont été effectués vers Dungu, Isiro, Kisangani, Kananga, Mbuji Mayi et Kinshasa.

Outre les 11 500 générateurs 2,5 KVA achetés en Chine par la Céni, les avions de la Monusco ont déjà transporté, au départ de Mombassa, 2 545 Kg de pièces détachées, un générateur de 3 KVA et des tentes destinées à la création de centres d’inscription mobiles, soit un poids total de 370 tonnes.

Le 20 février 2017, la Monusco a déployé 4 avions cargos, deux liouchine 76 et 2 C-130 Hercules, à Mombassa (Kenya), afin d’accélérer l’arrivée sur le territoire congolais de ces 11 500 générateurs de la Céni. Grâce à cet apport de l’Onu, trois semaines ont ainsi pu être gagnées par rapport aux prévisions initiales de livraison au port de Matadi.

Le président de la Céni, Corneille Naangaa qui a accueilli ces engins en provenance de Mombasa a salué à sa juste valeur l’apport considérable de la Monusco dans le déploiement des kits électoraux.

Elections à tout prix

La semaine dernière, la délégation de la Communauté internationale en visite de terrain à l’antenne de Popokabaka (Kwango), s’est félicitée des avancées  réalisées par la Monusco dans le déploiement de matériels de révision du fichier électoral dans les zones d’accès difficiles.

Par ailleurs, au-delà du fait que l’Onu met ces avions et hélicoptères à la disposition de la Céni pour le déploiement des kits électoraux, certains experts de la Monusco en question électorales travaillent dans les locaux de la Céni à Kinshasa. Ce, dans le cadre d’un centre opérationnel intégré qui regroupe l’ensemble des partenaires de la Céni dont la Monusco et le Projet d’appui au cycle électoral au Congo (PACEC) qui est géré par le Programme des Nations Unies pour le développement (Pnud).

D’autres experts encore sont déployés dans les provinces où ils fournissent des conseils dans tous les domaines relatifs au processus électoral (Programmation, logistique, etc.)

Le soutien de l’Onu au processus électoral en RDC est, non seulement un bel exemple dans le respect des engagements, mais aussi, il traduit la réelle volonté de la Communauté internationale, celle de voir le pays se doter des nouveaux dirigeant et accéder à la première alternance démocratique.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

Le partenariat entre la Gécamines et bon nombre d’entreprises minières étrangères alimente le débat. Cette entreprise minière de l’Etat compte remettre de l’ordre dans la boutique.