A la Une

Bon pour le placard

Bon pour le placard

Sous le soleil, la trahison n’a jamais payé. Car, à fin de compte, comme dans un film de...

Les non-dits de la signature de l’arrangement particulier du palais du peuple: des traîtres trahis

Les non-dits de la signature de l’arrangement particulier du palais du peuple: des traîtres trahis

La MP et ses nouveaux alliés débauchés dans le Rassemblement ont réussi leur show jeudi au...

Arrangement particulier : J. Kabila torpille la résolution  2348 du Conseil de sécurité

Arrangement particulier : J. Kabila torpille la résolution 2348 du Conseil de sécurité

La cérémonie de signature de l’arrangement particulier à l’Accord du 31 décembre 2016 a bel et...

Signature ce jeudi  de l'arrangement particulier: le chef de l’Etat s'engage dans l’exclusion

Signature ce jeudi de l'arrangement particulier: le chef de l’Etat s'engage dans l’exclusion

C’est loin du Centre interdiocésain et sans la Cenco que le Parlement a choisi de faire signer ce...

Enrôlement des électeurs dans les aires opérationnelles 3 et 4: Kasaï et Kasaï Central non concernés

Enrôlement des électeurs dans les aires opérationnelles 3 et 4: Kasaï et Kasaï Central non concernés

L’opération d’enrôlement des électeurs démarre, ce dimanche 30 avril 2017, dans les aires...

Imprimer

Energie : 8 millions d’euros pour explorer le gaz méthane du lac Kivu

Écrit par Olivier K. Publié dans A la Une

Après que la RDC a réceptionné du matériel pouvant permettre le dégazage du lac Kivu, un des partenaires vient de mettre la main dans la poche pour financer l’exploration de ce gaz.

 

La République démocratique du Congo (RDC) et le Rwanda ont signé, le vendredi 10 mars à Gisenyi (Rwanda), un projet pour mener des recherches communes sur l’exploitation sécurisée du gaz méthane du lac Kivu. Le projet est financé par le gouvernement hollandais à hauteur de 8 millions d’euros, pour une durée d’exécution de deux ans.

« Pendant qu’il y a exploitation du gaz, les études se poursuivent. L’état du lac continue à être suivi. Nous faisons le monitoring et nous voyons s’il n’y a pas changement des paramètres. C’est un projet de deux ans. Les études vont se faire pendant les deux années. L’argent est géré par le Rwanda », a expliqué KatchoKarume, Directeur général de l’Observatoire volcanologique de Goma. Il a reconnu que la RDC est en retard par rapport au Rwanda, sur l’exploitation du gaz méthane dans le lac Kivu. 

Selon lui, « le gouvernement congolais doit lancer un appel d’offre pour voir s’il y a des entreprises qui pourront venir monter les plateformes pour l’exploitation du gaz méthane dans le lac Kivu ».

Le Rwanda produit déjà de l’électricité en transformant le gaz méthane dans le même lac, pompé à partir d’une plateforme que le pays a installée en 2016 sur le lac Kivu, à 13 km de sa rive.

Pour rappel, la RDC et le Rwanda ont mis en place un comité chargé de la surveillance de l’exploitation du gaz méthane dans le lac Kivu en avril 2016. Ce comité constitué de 10 experts a été investi de la mission de sécuriser de façon commune les travaux d’extraction du gaz et d’épargner les populations riveraines du danger lié à la non-exploitation de ce gaz. 

La mise en place de ce comité matérialisait ainsi l’accord signé entre les deux pays en novembre 2015 à Rubavu, sur l’exploitation du gaz méthane du lac Kivu. Un accord qui porte essentiellement sur la surveillance de ce cours d’eau au moment de l’exploitation du gaz qui y est contenu.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

Pendant que les acteurs politiques signaient ostentatoirement hier au Parlement l’arrangement particulier à l’Accord de la saint-Sylvestre, les évêques de la Conférence épiscopale nationale du...

Facebook FanBox