A la Une

Céder le pouvoir « dans son propre intérêt et celui de son pays »

Céder le pouvoir « dans son propre intérêt et celui de son pays »

Président à deux reprises (1976-1979, 1999-2007), le Nigérian Olusegun Obasanjo s’est investi...

Sassou s’invite

Sassou s’invite

De Brazzaville, sortira-t-il quelque chose de bon ? Après la visite-éclair du président...

Calendrier électoral : C. Nangaa renvoie la balle au gouvernement

Calendrier électoral : C. Nangaa renvoie la balle au gouvernement

La tripartite du Palais du peuple est entrée dans le vif du sujet. Le président de la Céni,...

Tripartite Céni-CNSA-Gouvernement : Une coalition de « falsificateurs »

Tripartite Céni-CNSA-Gouvernement : Une coalition de « falsificateurs »

Après avoir bâclé l’arrangement particulier de l’Accord politique du 31 décembre 2016, la MP et...

Imprimer

Le Rassemblement se réorganise

Écrit par Le Potentiel le . Publié dans A la Une

Porté à la tête du Rassemblement dont il incarne désormais le rôle d’autorité morale, Félix Tshisekedi se bat pour sauver l’unité du groupe et ramener à la maison des brebis égarées. Aussi a-t-il, Félix entamé la consultation des leaders restés fidèles à l’esprit de Genval. Mardi,  il s’est entretenu, entre autres, avec Pierre Lumbi, président du Conseil des sages du Rassemblement, et Delly Sesanga, coordonnateur de l’Alternance pour la démocratie. Malgré les chiens qui aboient, le Rassemblement raffermit ses lignes et se réorganise.

 

La tempête politique de ces derniers jours n’a pas ébranlé les fondements du Rassemblement des forces politiques et sociales tels que convenus en juin 2016 en marge du conclave de l’Opposition à Genval. La dissidence créée de toutes pièces par les forces du mal n’a pas non plus déstabilisé ses lignes. Le Rassemblement tient bon. Pour le prouver, Félix Tshisekedi, nouveau président du regroupement de l’opposition se met à imposer sa marque.

Autorité morale du Rassemblement, Félix Tshisekedi entend, à côté de Pierre Lumbi, sortir le Rassemblement de la grande vague dans laquelle l’ont entrainée certains de ses membres acquis à la cause du pouvoir. La fronde n’a donc pas eu raison de l’esprit de Genval que Félix Tshisekedi et Pierre Lumbi se sont engagés perpétuer – contre vents et marées.

Depuis hier mardi à Limete, au siège du Rassemblement, à la résidence de feu le président Etienne Tshisekedi, Félix Tshisekedi multiplie des rencontres pour maintenir la flamme de Genval. Le choix du lieu de ses consultations est symbolique. C’est la preuve de la détermination du duo placé aux commandes du Rassemblement, à savoir, ne pas trahir. Contrairement à ceux qui se sont alignés derrière Joseph Olenghankoy.

Pierre Lumbi, président du Conseil des sages du Rassemblement, a été le premier à conférer avec Félix Tshisekedi. Pour un premier tête-à-tête depuis leur élection à la tête du groupe, les deux hommes ont pris plus d’une heure, selon les témoins, pour s’accorder sur les principaux objectifs de leur mission. Ils sont conscients de la gravité de la situation. Car, il s’agit de pérenniser le compromis de Genval, d’où est né le Rassemblement.

Mardi à Limete, le face-à-face Félix Tshisekedi – Lumbi s’est voulu à la fois cordial et convivial, rapportent des sources concordantes. Cependant, pas de grandes annonces à la presse.

 

Le rassembleur

Félix Tshisekedi s’est présenté en rassembleur. C’est dans cette nouvelle étoffe qu’il s’est présenté autant devant Pierre Lumbi que Delly Sesanga qu’il a reçus mardi en début de soirée.  Avec ce dernier, Félix Tshisekedi a évoqué l’avenir du Rassemblement après la radiation par l’Alternance pour la République (AR) de Raphaël Katebe Katoto. De go, il a pris acte de la radiation ipso facto du président de l’ULD du Rassemblement, dont il était jusqu’alors membre du Conseil des sages.

Quant aux nombreuses vagues de contestation qui ont suivi l’élection du nouveau leadership du Rassemblement, Félix Tshisekedi minimise l’incident. Il considère la contradiction comme normale en politique, mais s’oppose farouchement à la compromission dont se sont rendus coupables le groupe de frondeurs qui s’est rangé derrière Joseph Olenghankoy.

Dans tous les cas, Félix Tshisekedi ne perd pas l’espoir de ramener les brebis galeuses sur le droit chemin. C’est dans ce sens qu’il a promis au terme des entretiens de mardi d’œuvrer pour l’unité du Rassemblement. C’est dans cet élan qu’il s’est aussi entretenu le même mardi avec Fiyou Ndondoboni, président du parti Orange, parti affilié au Rassemblement. 

Petit à petit, Félix Tshisekedi remobilise pour un nouveau départ au sein du Rassemblement. Ranimer l’esprit de Genval en récréant l’unité du Rassemblement reste à court terme son principal objectif. Conseiller au cabinet de feu Etienne Tshisekedi Peter Kazadi a confié à actualite.cd ce qui suit : « Le président du Rassemblement M. Felix Tshisekedi s’est assigné pour mission principale à ce stade d’essayer de ramener tout le monde à la maison. Vous savez, le Rassemblement est un héritage laissé par le président Tshisekedi. Nous n’avons pas le droit de laisser ce Rassemblement aller à l’éclatement. C’est ainsi qu’avant d’envisager autre chose, il a voulu rencontrer tous les amis qui sont mécontents. Il leur fait des propositions de sortie de crise, recueillir également leurs points de vue. Il va rencontrer tout le monde, même les plus radicaux ».

Après s’être détourné d’Olenghankoy à qui il s’était affilié au tout début de son insurrection, le coordonnateur de la coalition des alliés d’Etienne Tshisekedi, Jean-Pierre Lisanga Bonganga, a accordé tout son appui à Félix Tshisekedi. « Je suis avec Félix Tshisekedi Tshilombo qui a l’appui de tout le monde. Il peut y avoir des divergences, mais comme le leadership se crée autour de lui, je lui suggère d’appeler les responsables de toutes les composantes pour trouver un consensus afin d’aplanir les divergences et trouver un président du CNSA qui sera accepté par tout le monde. C’est ça la voie de sortie de crise que nous, qui sommes allés parler à la CENCO, avons trouvé. Nous allons trouver une solution », a-t-il dit, répondant à une question sur actualite.cd.

A tout prendre, le Rassemblement vit une nouvelle ère. Dans la douleur certes. Mais, mu par la détermination de gagner le pari et conduire le peuple à l’alternance démocratique, le couple Félix Tshisekedi – Pierre Lumbi affiche une complicité sans faille.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

L’élection de la République démocratique du Congo au Conseil des droits de l'Homme des Nations unies fait grincer des dents. Son régime est-il légitime pour donner des leçons en matière de droits humains...

Facebook FanBox