A la Une

3ème dialogue : l’UDPS non partante

3ème dialogue : l’UDPS non partante

Après avoir secoué dans tous les sens l’UDPS par la nomination de Samy Badibanga, suivie de celle...

Peine perdue

Peine perdue

L’opinion assiste, depuis quelques jours, à des « rumeurs » faisant état d’un possible...

Sortie des cambistes de l’informel : difficile pari de la Banque centrale

Sortie des cambistes de l’informel : difficile pari de la Banque centrale

La Banque centrale du Congo a initié des négociations avec les changeurs de monnaies,...

Des dirigeants congolais sur la shortlist de la CPI

Des dirigeants congolais sur la shortlist de la CPI

L’assassinat en mars dernier de deux experts des Nations unies dans le Kasaï reste d’actualité....

Tôt ou tard

Tôt ou tard

Rien n'est gratuit en ce bas monde. Tout s'expie, le bien comme le mal, se paie tôt ou tard....

Imprimer

La pourriture

Écrit par Ben-Clet. Publié dans Apostrophe

Pourriture. Le mot n’est pas assez fort pour décrire le climat politique délétère qui prévaut en RD Congo depuis que la Mouvance kabiliste et le Rassemblement tshisekediste ont convenu, le 31 décembre 2016, de cogérer la (peut-être) dernière transition avant les élections libres et transparentes. Lesquelles devraient consacrer la première alternance politique du pays en 57 ans d’indépendance !

S’étant mis à la disposition de la République pour sauver le peuple de chrétiens, de musulmans et de fétichistes des effets toxiques de la tension politique générée par le non-respect de la constitution, les évêques catholiques sont pris en otage depuis plus de deux mois par des apprentis sorciers.

Sans gêne, ces derniers se croient sortis de la cuisse de Jupiter pour soit ânonner des fumisteries, soit débiter des mensonges, baignant dans l’illusion que le peuple ignore tout de leurs intrigues. Échantillon de leurs déclarations, tout aussi enchanteresses que dangereuses, qui ont émerveillé les Kinois au cours de la semaine.

«En RD Congo, tout le monde se prend pour un politicien ; il se considère comme un analyste qui a une opinion sur tout». (Lumanu Buana Sefu, Majorité présidentielle)

«Tshisekedi n’a laissé aucune lettre de désignation d’un Premier ministre. Il m’avait encouragé à concourir à ce poste quand je lui ai exprimé mon ambition». (Raphaël Katebe, Rassemblement)

«Olenghankoy est investi en qualité de président du Comité des sages du Rassemblement, en remplacement d’Etienne Tshisekedi. J’ai vécu 36 ans dans l’UDPS. Ceux qui prétendent m’en exclure se sont auto-exclus». (Brunon Tshibala, ex-UDPS Rassemblement)

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

Les relations entre l’Association des professeurs de l’Université de Kinshasa (APUKIN) et le gouvernement Tshibala ne prêtent désormais à aucune équivoque. Cela après les négociations entre les...