A la Une

Céder le pouvoir « dans son propre intérêt et celui de son pays »

Céder le pouvoir « dans son propre intérêt et celui de son pays »

Président à deux reprises (1976-1979, 1999-2007), le Nigérian Olusegun Obasanjo s’est investi...

Sassou s’invite

Sassou s’invite

De Brazzaville, sortira-t-il quelque chose de bon ? Après la visite-éclair du président...

Calendrier électoral : C. Nangaa renvoie la balle au gouvernement

Calendrier électoral : C. Nangaa renvoie la balle au gouvernement

La tripartite du Palais du peuple est entrée dans le vif du sujet. Le président de la Céni,...

Tripartite Céni-CNSA-Gouvernement : Une coalition de « falsificateurs »

Tripartite Céni-CNSA-Gouvernement : Une coalition de « falsificateurs »

Après avoir bâclé l’arrangement particulier de l’Accord politique du 31 décembre 2016, la MP et...

Imprimer

G14, CAT : les dissidents reviennent vers Félix Tshisekedi

Écrit par P.M/Cas-info le .

Combien de temps la fronde tiendra-t-elle ? C’est la question que nombre de Congolais se posent. Alors que les partis et plateformes qui ont contesté l’élection du duo Félix Tshisekedi- Pierre Lumbi, respectivement au poste de président et président du Comité des sages du Rassemblement commencent à se rétracter l’un après l’autre.

Samedi 4 mars, c’est le président du Collectif des Alliés de Tshisekedi (CAT), Jean-Pierre Lisanga Bonganga qui s’est affiché aux côtés du nouveau président du Rassemblement chez lui. Lisanga avait déjà, la veille, fait partie de la délégation du Rassemblement qui est allée présenter son nouveau leadership auprès des évêques de la Cenco. Entre les Alliés de Tshisekedi et le nouveau leadership du Rassemblement, les angles ont été arrondis.

Une autre composante qui est vite revenu dans les rangs, c’est le G14. Les délégués de cette composante ont également été reçus par Félix Tshisekedi. Le Groupe de 14 s’était retiré du Rassemblement après le rejet de sa candidature au Conseil des sages.

S’agissant de la Dynamique pour l’unité d’actions de l’Opposition qui évolue en deux ailes, à savoir aile Fayulu et celle fidèle à Kiakwama ;  cette composante est, dans sa majorité, en voie de reconnaître le nouveau leadership du Rassemblement. L’aile Fayulu avait déjà pris acte depuis vendredi 3 mars de la restructuration des organes du Rassemblement et la désignation de leurs animateurs telles qu’opérées le jeudi 2 mars à Limete. Dans l’aile Kiakwama, l’option de la fronde contre le tandem Tshisekedi-Lumbi n’a pas recueilli l’assentiment de tout le monde. C’est le cas du Mouvement du peuple congolais pour la République de Jean-Claude Vuemba. Ce leader et son parti se désolidarisent de la fronde et acceptent de s’incliner devant la décision qui consacre Tshisekedi Tshilombo et Lumbi Okongo.

 

Olenghankoy isolé

Le Rassemblement autour de Félix Tshisekedi est en train de grossir ses rangs chaque jour qui passe. Dans ces conditions, il est en passe de confiner Joseph Olenghankoy dans l’isolement. Ce dernier a vu l’un des hommes importants de son dispositif, en l’occurrence Bruno Tshibala, se faire exclure de l’Udps.

 

Par ailleurs, en remettant la lettre laissée par Étienne Tshisekedi á son fils, Félix, la Cenco semble, elle aussi, avoir choisi le camp du duo Lumbi-Tshisekedi. Même si officiellement les évêques n’ont fait aucune déclaration dans ce sens.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

L’élection de la République démocratique du Congo au Conseil des droits de l'Homme des Nations unies fait grincer des dents. Son régime est-il légitime pour donner des leçons en matière de droits humains...