Imprimer

Lettre ouverte de Moni Della au président Joseph Kabila

Écrit par Moïse MONI DELLA IDI, Président National de CONADE. Publié dans Online Dépêches

Au nom de notre parti politique « Conservateurs de la Nature et Démocrates », CONADE en sigle, je viens par la présente, vous faire part de la position de notre parti en rapport avec les évènements politiques de notre pays en général et la procédure des funérailles du décès du Père de la Démocratie dans notre pays la République Démocratique du Congo, en l’occurrence le Président Etienne TSHISEKEDI et le retour de M. KATUMBI, en particulier.

Etant donné que le Président Etienne TSHISEKEDI  était devenu un patrimoine national, je vous présente nos condoléances les plus attristées et je profite de cette occasion pour réitérer nos condoléances à la famille biologique de l’illustre disparu, à sa famille politique, au Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement ainsi  qu’à l’ensemble du peuple congolais. Daigne le Très Haut le recevoir dans sa félicité et lui accorder un repos éternel pour la grande, noble et juste lutte qu’il a menée durant toute sa vie.

Je tiens à vous féliciter d’avoir compris que nul ne peut s’écarter de la volonté populaire exprimée dans la constitution qui prime sur toute réglementation et toute institution. Grace à cette volonté, vous avez permis le début de l’application de l’une des résolutions de l’accord global et inclusif au terme des négociations directes sous la médiation de la CENCO, notamment : la décrispation du climat politique qui passe par la libération de certains détenus et le retour des exilés politiques.

Ces résolutions qui profitent à toutes les composantes, constituent un gage pour une paix durable, accordent une légitimité aux institutions de la république-fin mandat- jusqu’ à l’organisation des élections tant souhaitées par notre peuple, et ont concouru à ce que je sois, en ce jour, en liberté provisoire.

C’est ici l’occasion pour moi de solliciter votre implication personnelle afin de permettre à tous ceux qui, d’une manière ou d’une autre, ont été arrêtés ou forcés en exil arbitrairement et injustement pour la défense de la démocratie et le respect de la constitution, d’être relaxés et de retourner au pays. Ceci va démontrer votre attachement aux principes fondamentaux de la liberté d’expression et d’opinion garantie par les instruments internationaux et par la constitution de notre pays dont vous êtes garant.

Le pays tout entier est en deuil. Il sied de signaler que le Président Etienne TSHISEKEDI dans son combat pour la démocratie, s’est battu bec et ongle pour que l’accord global et inclusif  soit signé le 31 décembre 2016, tout en retardant même son contrôle médical vers la Belgique. Pour notre parti, Conservateurs de la Nature et Démocrates « CONADE » en sigle, l’application stricte dudit accord sera une façon magistrale d’honorer sa mémoire.

La mort du patriarche Etienne TSHISEKEDI  laisse, certes, un vide difficile à combler dans la vie politique de notre pays. Néanmoins, son esprit incarné par la lutte non violente pour le changement, la constance, l’intransigeance en vue de l’instauration de la vraie démocratie et d’un Etat de droit, demeure et demeurera dans l’esprit des Congolais à jamais. C’est pourquoi, pour nous et pour beaucoup de Congolais, il restera la figure de proue et même  le Père de la Démocratie en RDC, et à ce titre, il rejoint le rang de Lumumba, père de l’Indépendance, Laurent Désiré KABILA, soldat du Peuple et libérateur.

En ce qui concerne le rapatriement de son corps, tout en se conformant au programme établi par sa famille biologique et politique, notre parti CONADE  suggère, ce qui suit :

-        Qu’un mausolée soit érigé au palais du peuple en l’honneur du Président Etienne TSHISEKEDI, précisément aux alentours de la fontaine. Ce choix se justifie par plusieurs raisons, notamment :

       le Palais du peuple est présentement considéré comme temple de la démocratie;

       Etienne TSHISEKEDI fut un ancien parlementaire élu démocratiquement ;  et  vice-président de cette institution.

       Etienne TSHISEKEDI fut élu 1er ministre à l’issue de la Conférence Nationale Souveraine tenue au palais du peuple,

       C’est dans ce même secteur que furent organisés son premier meeting en 1987 sous la dictature Mobutienne et son dernier méga-meeting à son retour de l’Europe le 31 juillet 2016 ;

-        Que ses obsèques s’organisent au Palais du peuple pour les raisons soulevées ci-haut ;

-        Que le 1er ministre issu du Rassemblement soit nommé pour couronner le vœu du défunt afin d’apporter la paix et la tranquillité lors du déroulement de ses obsèques.

Dans tous les cas, ce qui est important est que le Président TSHISEKEDI, notre héros national, ayant œuvré pour l’intérêt général sans faire la politique de complaisance, de convenance et de connivence, mais a fait la politique de conscience. Il a ainsi incarné à un moment de sa vie, la nation congolaise et, de ce fait, les Congolais ont déjà construit un mausolée dans leur cœur pour l’immortalisé à jamais. Il est donc un devoir civique et patriotique d’honorer ceux qui nous ont précédés dans la carrière politique sinon, les générations futures ne nous rendront pas  l’ascenseur.

Pour notre parti, nous estimons que tous ces anciens dirigeants ont marqué l’histoire de notre pays, chacun à sa manière et qu’à travers eux, le chemin a été balisé pour un avenir meilleur.

Durant cette période de deuil, CONADE vous prie de bien vouloir décréter un moratoire, une sorte de pacte de non-agression afin de taire  nos divergences et nos différences et ainsi,  instaurer un climat de paix pour les uns et les autres au nom de la réconciliation nationale. Le moment étant crucial,  il est d’une importance vitale de mettre en place la politique de circonstance chère au Général Charles Degaule. La mort du Président E. TSHISEKEDI doit renforcer la paix et la réconciliation entre les  congolais dans leur diversité car ce qui nous unit est plus fort que ce qui nous sépare. Raison pour laquelle nous demandons un apaisement à travers la République concernant les cas : KAMWENA NSAPU, BUNDU DIA MAYALA et tant d’autres.

Dans cette optique de réconciliation, nous soutenons le vœu émis par Monsieur Moise KATUMBI de raccompagner la dépouille mortelle de l’ancien Président du Comité des sages du Rassemblement.

La condamnation de trois ans de Moise KATUMBI relève d’un faux jugement tel que l’a dénoncé la juge RAMAZANI et à ce titre, elle ne peut en aucun cas être appliquée.

Il est, à cet effet, important de rappeler que la Constitution de notre pays dans son article 17 garantit l’indépendance de la justice et le principe sacrosaint de la présomption d’innocence. Mais ce principe est malheureusement foulé au pied par votre régime qui excelle par une justice aux ordres et qui empêche sa mise en application. Pourtant, nous sommes tous sans ignorer que Moise Katumbi est bénéficiaire de la suspension de l’exécution du jugement rendu par défaut au premier degré à travers les voix de recours exercées par ses avocats conseils dont notamment l’opposition et l’appel. C’est pourquoi CONADE soutient et encourage mordicus le retour de l’opposant Moise Katumbi afin de lui permettre de prendre part aux obsèques du Président E. TSHISEKEDI et de jouir de tous ses droits de citoyen.

Tout en vous rassurant de notre attachement aux valeurs démocratiques, veuillez agréer, Excellence Monsieur le Président de la République, l’expression de notre très haute considération.

Moïse MONI DELLA IDI

Président National de CONADE

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

Les relations entre l’Association des professeurs de l’Université de Kinshasa (APUKIN) et le gouvernement Tshibala ne prêtent désormais à aucune équivoque. Cela après les négociations entre les...