A la Une

Pression des services de l’État sur les entreprises minières : sévère réquisitoire de la FEC

Pression des services de l’État sur les entreprises minières : sévère réquisitoire de la FEC

Entre les miniers et l’État congolais, ce n’est pas encore le langage des sourds. Mais à...

Américains et Suédois préparent une plainte contre Kinshasa

Américains et Suédois préparent une plainte contre Kinshasa

La vérité va certainement éclater dans les prochains jours sur le double meurtre de deux experts...

Lokondo demande au chef de l’Etat d’être attentif au message de la CENCO

Lokondo demande au chef de l’Etat d’être attentif au message de la CENCO

Le message de l’assemblée plénière ordinaire de la CENCO adressé aux Congolais, le 23 juin,...

Double enquête

Double enquête

Les provinces du Kasaï ont connu une tragédie qui exige que justice soit faite aux victimes des...

Adam Dieng à propos du Kasaï : « L’étendue des atrocités est tout simplement révoltante »

Adam Dieng à propos du Kasaï : « L’étendue des atrocités est tout simplement révoltante »

«L’étendue des atrocités, des destructions et des souffrances infligées aux populations...

Imprimer

Football : après le drame angolais, la Caf compatit

Écrit par Armel L . Publié dans Sports

Le monde du football africain est en deuil. C’est suite au drame survenu le vendredi 10 février lors du match entre le Recreativodo Libolo et le Santa Rita.

Une rencontre de la première journée du championnat de première division (La Girabola). Au total 17 personnes ont trouvé la mort dans une bousculade dans un stade au Nord de l’Angola.

A Uige, la police locale a donné des explications suivantes : « Au cours de la rencontre, il y a eu une bousculade à l’entrée du stade du 4 Janvier, provoquant la mort de 17 personnes tandis que 56 personnes ont été blessées et transportées à l’hôpital ».

« Alors que, sur le terrain, les deux équipes s’affrontaient, les fans ont tenté d’entrer dans le stade pour voir le match. La porte a cédé sous la pression et 17 personnes ont trouvé la mort dans la bousculade. 59 autres personnes ont été blessées », raconte de son côté un dirigeant du club de Recreativo do Libolo qui était en déplacement.

Angop, agence de presse angolaise, a déjà ouvert une enquête pour déterminer les causes réelles de cet accident qui a touché l’Afrique toute entière.

La Confédération africaine de football (Caf), à travers son président Issa Hayatou, compatit avec l’Angola et a adressé ses condoléances au président de la Fédération angolaise de football. Issa Hayatou en a également profité pour exprimer sa compassion pour les familles des victimes et les blessés.

« Au nom du comité exécutif de la CAF, de toute la famille africaine du football et en mon nom propre, je présente mes plus sincères condoléances aux familles endeuillées, au peuple angolais et à la Fédération angolaise de football. Nos pensées sont avec eux en ce terrible moment. Je souhaite un prompt rétablissement aux blessés en espérant qu’ils puissent rapidement reprendre leurs activités », a déclaré le président Hayatou.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir