Imprimer

RDC : Félix Tshisekedi demande un lieu pour l’enterrement de son père

Écrit par Matshi le . Publié dans Online Dépêches

« La famille Tshisekedi n’exige pas un nouveau gouvernement », avant l’enterrement d’Etienne Tshisekedi, a déclaré Félix Tshisekedi, lors d’une conférence de presse tenue, lundi 13 février à Bruxelles (Belgique).

La famille d’Etienne Tshisekedi tenait lundi à Bruxelles, une conférence de presse pour éclairer la lanterne de l’opinion sur « sa position », concernant le rapatriement de la dépouille mortelle  d’Etienne Tshisekedi à Kinshasa.

Selon Félix Tshisekedi, fils du défunt et secrétaire général adjoint de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), « Les obsèques seront consécutives à la mise en œuvre de l’accord de la Saint Sylvestre ».

Toutefois, l’UDPS conditionne clairement la publication du nouveau gouvernement au retour de la dépouille de son leader.

« Nous demandons surtout un lieu de sépulture. Nous ne faisons pas une exigence d’un nouveau gouvernement », insiste Felix Tshisekedi, avant de demander « simplement » au Premier ministre Samy Badibanga de se « mettre en retrait et ne pas organiser les funérailles » de son père.

Parlant d’Etienne Tshisekedi, Felix Tshisekedi évoque l’hypothèse d’une mort inopinée après une « simple intervention au pied ». Ainsi, exige-t-il, l’autopsie du corps de Tshisekedi.

Un référendum ?

Par ailleurs, devant les journalistes réunis au Club de presse, Félix Tshisekedi soupçonne le pouvoir de Kinshasa de « jouer la montre », pour conduire le pays vers un référendum à la fin de l’année 2017. Alors quà la même période, est prévue pour la tenue des élections législatives et présidentielle.

Près d’un mois et demi après la clôture du dialogue sous la médiation des évêques de la CENCO au Centre interdiocésain, l’accord issu de ces discussions souffre de l’applicabilité. Les travaux sur l’arrangement particulier visant à harmoniser les points de vue des parties prenantes en ce qui concerne le mode d’application de cet accord, semble s’enliser, d’après certains observateurs.

Le décès d’Etienne Tshisekedi, pourtant garant du respect de cette conclusion de la Saint sylvestre, semble avoir également changé la donne politique dans le pays. Certains cadres de la Majorité présidentielle avaient remis en cause l’ensemble de l’accord du 31 décembre, après la mort du Sphinx de Limete. Les observateurs craignent d’éventuels troubles lors des obsèques d’Etienne Tshisekedi pouvant occasionner plusieurs morts.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

L’attaque menée la semaine dernière contre une base de la Monusco dans l’Ituri, sur la route de Mbau Kamango, continue à susciter de nombreuses questions. Malgré les promesses d’enquête, connaîtra-t-on...