A la Une

Visite du président Trump au Vatican : Le plaidoyer du pape en faveur de la RDC

Visite du président Trump au Vatican : Le plaidoyer du pape en faveur de la RDC

La visite du président américain Donald Trump au Vatican auprès du pape François suscite un grand...

La révolution de l’AFDL a-t-elle fini par dévorer ses propres enfants ?

La révolution de l’AFDL a-t-elle fini par dévorer ses propres enfants ?

Vingt ans après la chute de Mobutu, peu de compagnons de lutte de Laurent-Désiré Kabila, alors...

Soutien à l’agriculture : la BAD promet 2,4 milliards Usd de financement par an

Soutien à l’agriculture : la BAD promet 2,4 milliards Usd de financement par an

C’est parti avec les Assemblées annuelles de la Banque africaine de développement (BAD). C’est...

Pari difficile

Pari difficile

Le chef de l’État a enjoint aux membres du gouvernement Tshibala d’être réellement au service...

CNSA : les membres bientôt connus

CNSA : les membres bientôt connus

La présidence de la République est en possession de différentes propositions des parties...

Imprimer

Finances publiques : le compte du trésor clôture le mois de janvier avec un excédent

Écrit par Olivier Kaforo. Publié dans Economie

L’exécution du plan de trésorerie du secteur public au mois de janvier s’est clôturée par un excédent de 19,3 milliards de CDF contre un déficit de 33,7 milliards à la période correspondante de 2016.

Cette information a été livrée le mardi 7 février par le gouverneur de la Banque centrale du Congo (BCC) et président du Comité de politique monétaire (CPM), Deogratias Mutombo Mwana Nyembo. C’était à l’issue de la première réunion du CPM. Tout en félicitant le ministre des Finances, Henri Yav Mulang, pour cette performance réalisée grâce au dynamisme des agents et cadres du ministère des Finances, particulièrement les régies financières.

Pour le gouverneur de la BCC, ce résultat tient principalement au resserrement des dépenses publiques. Avec cette performance, l’institut d’émission se dit optimiste quant à la suite.

Bien qu’ayant terminé janvier avec un excédent, certains segments du cadre macroéconomique se sont mal comporté.

Sur le plan monétaire à fin janvier 2017, par exemple, la situation monétaire intégrée a renseigné une légère baisse de la masse monétaire de 0,40 % impulsée par la baisse des avoirs extérieurs. S'agissant des conditions monétaires, le taux débiteur des banques commerciales s'est maintenu autour d'une moyenne de 14,5 % pour les prêts en devises et à 15,7 % pour ceux en monnaie nationale eu égard au dernier relèvement du taux directeur de la Banque Centrale.

Quant au marché des changes, il a été noté la poursuite de la dépréciation du taux de change sur les deux segments du marché. En effet, les cours interbancaire et parallèle moyen ont enregistré des dépréciations mensuelles de 5,08 % et 2,60 %, s'établissant respectivement à 1.280,59 CDF et 1.303,00 CDF à fin janvier 2017.
Pour lisser les fluctuations du taux de change particulièrement à la deuxième quinzaine du mois, la Banque Centrale du Congo est intervenue par la vente de devises d'un import de 50,0 millions USD. Ainsi, les réserves de change se sont établies à 789,00 millions USD.

Sur le marché des biens et services, le mois de janvier a été marqué par un ralentissement du rythme de formation des prix intérieurs attesté par une inflation mensuelle de 1,424 % contre 4,194 % le mois précédent. Pour rappel, à la période correspondante de 2016, l'inflation s'était située à 0,079 %. A politique inchangée, ce trend porterait le taux d'inflation à fin décembre 2017 à 21,73 % et en glissement annuel à 12,84 % contre un objectif de 7,0 %.

 

Le CPM a également constaté qu’après le recul observé en 2016, l'activité économique nationale devrait légèrement reprendre en 2017. Les données provisoires du Comité permanent du cadrage Macroéconomique indiquent une amélioration du PIB réel en 2017, impulsée essentiellement par le secteur primaire. En ce qui concerne, le solde d'opinions des chefs d'entreprises au premier mois de l'année 2017, il s'est établi à - 4,3 % contre -7,1 % un mois plus tôt.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir