A la Une

Bon pour le placard

Bon pour le placard

Sous le soleil, la trahison n’a jamais payé. Car, à fin de compte, comme dans un film de...

Les non-dits de la signature de l’arrangement particulier du palais du peuple: des traîtres trahis

Les non-dits de la signature de l’arrangement particulier du palais du peuple: des traîtres trahis

La MP et ses nouveaux alliés débauchés dans le Rassemblement ont réussi leur show jeudi au...

Arrangement particulier : J. Kabila torpille la résolution  2348 du Conseil de sécurité

Arrangement particulier : J. Kabila torpille la résolution 2348 du Conseil de sécurité

La cérémonie de signature de l’arrangement particulier à l’Accord du 31 décembre 2016 a bel et...

Signature ce jeudi  de l'arrangement particulier: le chef de l’Etat s'engage dans l’exclusion

Signature ce jeudi de l'arrangement particulier: le chef de l’Etat s'engage dans l’exclusion

C’est loin du Centre interdiocésain et sans la Cenco que le Parlement a choisi de faire signer ce...

Enrôlement des électeurs dans les aires opérationnelles 3 et 4: Kasaï et Kasaï Central non concernés

Enrôlement des électeurs dans les aires opérationnelles 3 et 4: Kasaï et Kasaï Central non concernés

L’opération d’enrôlement des électeurs démarre, ce dimanche 30 avril 2017, dans les aires...

Imprimer

Comesa : la RDC en marche vers l’intégration économique régionale

Écrit par Olivier Dioso. Publié dans A la Une

Les rideaux sont tombés sur les travaux du séminaire-atelier de Roméo Golf de Kinshasa sur l’évaluation des indicateurs Comesa/Fac-Mair. A l’issue de ces assises, la RDC est sur le point d’intégrer totalement ce regroupement économique régional.

Le gouvernement est appelé à « redoubler d’efforts pour maximiser le niveau d’atteinte des indicateurs Comesa (Marché commun de l’Afrique orientale et australe) afin que plus de fonds soient disponibles pour des projets intégrateurs. Ces opportunités sont à capitaliser par le gouvernement ». Le directeur de cabinet du ministre des Finances, Gérard Mutombo Mule Mule, représenté par le conseiller du ministre à la coopération bi et multilatérale, Cyrille Wombo, l’a fait savoir, le mercredi 8 février 2017, lors de la clôture de l’atelier préparatoire à l’évaluation du niveau de mise en œuvre des indicateurs Comesa, au centre événementiel Roméo Golf, dans la commune de la Gombe, à Kinshasa.

Débuté le lundi 6 février, ce séminaire de trois jours  a permis aux experts congolais de différents ministères et services de l’État, parties prenantes concernées par le programme Fac/Mair (Facilité d’ajustement du Comesa/Mécanisme d’appui à l’intégration régionale), de procéder « à un état des lieux exhaustifs de la mise en œuvre de ces indicateurs avec l’éclairage des expériences antérieures du Comesa. »                   

Ces assises ont également permis aux participants de réfléchir sur l’identification « des projets susceptibles de bénéficier de financements obtenus et à obtenir dans le cadre de la Fac/Mair », a aussi indiqué le directeur de cabinet du ministre des Finances. Avant de « revenir sur l’importance, pour le gouvernement, d’identifier les possibilités de financements additionnels qui lui permettent de mener les actions d’intérêt national, spécifiquement en ce qui concerne l’intégration régionale. »

À noter que, entre autres objectifs spécifiques de ce projet, les capacités des acteurs publics ont été renforcées afin d’accélérer la mise en œuvre des engagements liés à l’intégration régionale. Le résultat attendu est de voir renforcées les capacités des acteurs responsables de la mise en œuvre et du suivi des activités liées au processus d’intégration régionale.

Pour atteindre ce résultat, il faudrait que les agents de la Direction générale des douanes et accises (DGDA) soient formés sur les règles d’origine et les tarifs préférentiels ; des formations soient organisées pour impartir des compétences aux agents de l’Office congolais de contrôle en matière de certification, des essais en laboratoire et de normalisation. Il s’agit aussi de poursuivre l’appui aux comités techniques nationaux (comités miroirs) afin d’assurer leur contribution à l’élaboration des normes proposées par l’ISO.

Le directeur de cabinet, Gérard Mutombo, a rappelé que le 7ème Appel à soumission a permis à la RDC de gagner quelque 480.720 euros. « Ce financement constitue une contribution significative dans la marche de la RDC vers l’intégration régionale », a-t-il soutenu. Pour rappel également, Gérard Mutombo Mule Mule a fait savoir qu’« au 8ème Appel, qui interviendra au mois de juillet prochain, la dotation prévue s’élève à 1 271 761 euros. »

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

Pendant que les acteurs politiques signaient ostentatoirement hier au Parlement l’arrangement particulier à l’Accord de la saint-Sylvestre, les évêques de la Conférence épiscopale nationale du...

Facebook FanBox