Imprimer

SCPT : l’Etat-propriétaire relève Didier Musete de ses fonctions

Écrit par Olivier Kaforo le . Publié dans Online Dépêches

Le feuilleton Didier Musete vient de connaitre son aboutissement depuis ce jeudi 2 Février 2017. Suspendu de ses fonctions de directeur général à la Société congolaise de postes et télécommunications (SCPT) depuis le 2 Novembre 2015 par la ministre du Portefeuille pour raison d'enquête, à la suite de graves soupçons de détournements, Didier Musete vient de se voir notifier depuis le jeudi 2 février son éviction définitive de la tête de la SCPT.

Selon un cadre de la SCPT contacté par Le Potentiel a indiqué que « cette éviction intervient après que le concerné, entendu par les inspecteurs du Conseil supérieur du Portefeuille (CSP) - qu'assistaient les membres du Conseil d'administration de la SCPT - ait été incapable de convaincre les inspecteurs sur les griefs principaux mis à sa charge ».

Parmi les griefs formulés contre Didier Musete par un groupe de syndicalistes, l’on note le détournement et la megestion. Il est aussi reproché à Didier Musete d'avoir enfreint la loi relative à l'attribution des marchés publics, en faisant exécuter tous les travaux de habilitation des édifices par des entreprises désigné par lui-même et dont le paiement qui, selon la loi, devait se faire via la banque se faisaient par la caisse de la société.

Les syndicalistes avaient aussi accusé Didier Musete d’avoir recouru de manière excessive à la sous-traitance dont les prestations étaient surfacturées. L’on parle également du recours exagéré aux consultants dont les prestations étaient rémunérées dix fois plus que les cadres de la société et très souvent sans impact sur la production; la création d'une mafia au sein de la société concourant à des raccordements frauduleux ( 32) à la fibre optique faisant perdre à la société d'importantes sources de financement de sa politique; avoir contracté un découvert de 400.000 usd auprès d'une banque sans en justifier l'utilisation.

Le désormais ex-directeur général de la SCPT était aussi accusé de détournement des matériaux de construction destinés à la construction de la cité des travailleurs de l’entreprise à la NSELE; détournement des frais retenus mensuellement sur le salaire  du personnel devant couvrir  les encours auprès du constructeur de ladite cité; avoir ouvert un compte particulier sur lequel étaient versés les produits générés par la fibre optique afin de contourner le compte séquestre.

Il est également reproché à Didier Musete d’avoir vendu une parcelle appartenant au patrimoine de la société située au coin de l'avenue Kasa-Vubu et Itaga dans la commune de Kinshasa.

Par conséquent; Patrick Umba Banza, le Directeur général adjoint (DGA) qui assumait l’intérim de fait depuis le 2 Novembre 2015 vient de se voir notifier comme  Directeur général ad intérim (DG ai). Tous les efforts fournis pour joindre l’ex-directeur général sont restés vains.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

L’attaque menée la semaine dernière contre une base de la Monusco dans l’Ituri, sur la route de Mbau Kamango, continue à susciter de nombreuses questions. Malgré les promesses d’enquête, connaîtra-t-on...