A la Une

Bon pour le placard

Bon pour le placard

Sous le soleil, la trahison n’a jamais payé. Car, à fin de compte, comme dans un film de...

Les non-dits de la signature de l’arrangement particulier du palais du peuple: des traîtres trahis

Les non-dits de la signature de l’arrangement particulier du palais du peuple: des traîtres trahis

La MP et ses nouveaux alliés débauchés dans le Rassemblement ont réussi leur show jeudi au...

Arrangement particulier : J. Kabila torpille la résolution  2348 du Conseil de sécurité

Arrangement particulier : J. Kabila torpille la résolution 2348 du Conseil de sécurité

La cérémonie de signature de l’arrangement particulier à l’Accord du 31 décembre 2016 a bel et...

Signature ce jeudi  de l'arrangement particulier: le chef de l’Etat s'engage dans l’exclusion

Signature ce jeudi de l'arrangement particulier: le chef de l’Etat s'engage dans l’exclusion

C’est loin du Centre interdiocésain et sans la Cenco que le Parlement a choisi de faire signer ce...

Enrôlement des électeurs dans les aires opérationnelles 3 et 4: Kasaï et Kasaï Central non concernés

Enrôlement des électeurs dans les aires opérationnelles 3 et 4: Kasaï et Kasaï Central non concernés

L’opération d’enrôlement des électeurs démarre, ce dimanche 30 avril 2017, dans les aires...

Imprimer

Développement rural : 54 millions Usd pour des infrastructures socioéconomiques du Grand Kasaï

Écrit par Ludi Cardoso. Publié dans A la Une

Lancé en  2014 dans le cadre du partenariat entre la BAD et le gouvernement, le projet se clôture en 2019. Il est destiné à plus de trois millions de bénéficiaires directs.

Construction de 60 mini-réseaux d’eau potable en milieux ruraux, fourniture de mobiliers scolaires dans 60 écoles, équipements médicaux et médicaments dans 60 centres de santé, construction de 495 latrines publiques … dans les provinces de Kasaï, Kasaï Central, Kasaï Oriental, Lomami et Sankuru. Telles sont les activités prévues par le gouvernement, pour l’année 2017, dans le cadre de la poursuite du Projet de renforcement des infrastructures socioéconomiques dans la région centre du pays (Prise) financé par la Banque africaine de développement (BAD).

Une enveloppe de 54 millions Usd est prévue pour la réalisation de tous ces ouvrages.

Le projet prévoit également le renforcement des capacités de cinquante-deux (52) jeunes cadres universitaires pendant seize mois. Il s’agit des ingénieurs dans les domaines de la construction, de l’électricité, de l’électromécanique, de l’hydrogéologie, pour le suivi et l’évaluation du projet.

Ces informations ont été données au cours de la réunion du comité de pilotage du projet Prise organisée le jeudi 2 février au Cercle Elaeïs, à Kinshasa.

A l’occasion, le coordonnateur du projet Prise, Corneille Kabamba Manongo, a présenté les activités réalisées, notamment à Tshikapa et à Mbuji-Mayi, pour l’exercice 2016.

Les « travaux connexes » ont été réalisés à Tshikapa « pour garantir l’amélioration la desserte en eau potable de cette ville ». Pour ce faire, le projet a équipé Tshikapa de huit groupes électrogènes de puissance totale de 1 628 Mégawatts et de cinq citernes de 30 M3. Il a également réalisé les travaux de la lutte antiérosive pour la protection des conduites et ouvrages d’eau potable de la Régie de distribution d’eau (Regideso/Tshikapa).  Cette ville a bénéficié de 6 883 km de voirie moderne, 6 611 ml des caniveaux  en béton armé et 198, 2 ml de dolds.

Grâce à ce projet, la ville de Mbuji-Mayi a acquis huit motocycles pour le Centre multifonctionnel du Genre, des bâtiments administratifs pour l’antenne du Projet sont construits à Kananga et la ville de Kinshasa est dotée de bâtiments administratifs pour la direction nationale de service d’hygiène.

Environ trente écoles et trente centres de santé ainsi que 247 latrines publiques ont été construits dans l’espace du Grand Kasaï. La fabrication des mobiliers scolaires à fournir dans les écoles construites au Kasaï Oriental est en cours. Les centres de santé construits au Kasaï Occidental sont également équipés.

Pour la ministre du Développement rural, Martine Bukasa, la réalisation de projet Prise contribuera à la « transformation des milieux ruraux pour les rendre attrayants ».

De son avis, ce projet constitue à la fois un « défi majeur » et  une « réponse adéquate » pour le gouvernement central dans l’amélioration des conditions de vie des populations de l’espace Grand Kasaï. Elle a aussi salué la BAD, dans le cadre de ce partenariat, pour la réalisation des structures modernes dans cette partie de la République.

Au terme de cette réunion d’évaluation, le comité de pilotage du projet Prise, conduit par son président Abel-Léon Kalambay et le secrétaire général au Développement rural, a adopté le rapport 2016 du projet Prise et son Programme du travail et budget annuel (PTBA) pour l’exercice 2017.

Lancé en 2014 dans le cadre du partenariat entre la BAD et le gouvernement central, à travers le ministère du Développement rural, le Projet Prise se termine en 2019. Il est cofinancé à hauteur de plus de 123 millions USD par la BAD et contribue à l’amélioration du cadre de vie des populations de plus de trente agglomérations de 10 000 à 25 000 habitants chacune, dans l’espace du Grand Kasaï, autour de l’axe Ilebo-Tshikapa-Kananga et Mbuji-Mayi.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

Pendant que les acteurs politiques signaient ostentatoirement hier au Parlement l’arrangement particulier à l’Accord de la saint-Sylvestre, les évêques de la Conférence épiscopale nationale du...

Facebook FanBox