A la Une

Des charniers de plus

Des charniers de plus

Chaque jour qui passe, le drame du Grand Kasaï délivre un secret de plus. Après les huit...

Mafia à la CENI : détournement du contrat « Sitele »

Mafia à la CENI : détournement du contrat « Sitele »

Dans ses investigations sur la gestion à la Commission électorale nationale indépendante,...

Phénomène Kamuina Nsapu : la désillusion du gouvernement Badibanga

Phénomène Kamuina Nsapu : la désillusion du gouvernement Badibanga

Les populations de l’espace Kasaï ne connaissent pas encore la paix et la sécurité. Même à...

Répartition des postes entre composantes: les ministères régaliens posent problème

Répartition des postes entre composantes: les ministères régaliens posent problème

Intérieur, Défense, Justice, Finances et Affaires étrangères Une fois de plus, la plénière...

Conseil de sécurité : She Okitundu dans le déni de la réalité

Conseil de sécurité : She Okitundu dans le déni de la réalité

«Il n’existe aucune manœuvre pour retarder la mise en œuvre de l’Accord du 31 décembre...

Imprimer

La vraie valeur d’un homme

Écrit par Le Potentiel. Publié dans A la Une

A l’instar de celle de Nelson Mandela (Afrique du Sud), la nouvelle de la mort d’Etienne Tshisekedi a fait bouger le monde entier. Comme pour dire qu’un grand baobab s’est écroulé.

Il aura marqué l’histoire politique de la République démocratique du Congo (RDC). L’histoire retiendra d’Etienne Tshisekedi un de rares politiciens congolais constant. Un opposant qui savait dire « non » chaque fois qu’il le fallait. Un dirigeant politique capable de fédérer les énergies pour une lutte bénéfique à tous les citoyens épris de bon sens. C’est cela la vraie valeur de celui que le peuple congolais pleure aujourd’hui.

La façon dont le monde entier regrette la mort de celui qui fut le président national de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) prouve à suffisance que Etienne Tshisekedi wa Mulumba n’appartenait ni à sa famille biologique, encore moins à sa famille politique. Si de son vivant il était un mythe, ce doyen et sage est devenu, par sa mort, un patrimoine mondial.

Que la mairie de Bruxelles rende disponible une de ses « prestigieuses » salles pendant trois jours pour rendre hommage à Etienne Tshisekedi, cela prouve la grandeur de ce grand politicien qui a tout enduré pour laisser triompher la démocratie en RDC.

S’il est vrai qu’un homme de valeur est toujours craint, Tshitshi l’a été de son vivant. Au propre comme au figuré. Il le restera certainement après sa mort. De toute évidence, cette disparition du « Sphinx de Limete » devra servir de leçon à d’autres politiciens souvent hantés par le démon d’inconstance et de versatilité.

Toutefois, la République démocratique du Congo n’aura pas la tâche facile à remplacer un politicien de la trempe d’Etienne Tshisekedi : un parent qui savait mieux s’occuper de ses « enfants » ; un berger qui, chaque fois qu’il apprenait qu’une brebis était en voie de s’égarer, trouvait de formule pour que celle-ci revienne au bon sentiment.

C’est donc avec raison que le peuple rend un vibrant hommage à celui qui été un mythe, un modèle d’homme politique et un humain.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

Le deal a quitté les salons huppés où elle a été négociée en secret pour se retrouver fort malheureusement dans la presse. À titre indicatif « Le Journal », quotidien paraissant à Kinshasa lui...

Facebook FanBox