Imprimer

France : « En 2011 Tshisekedi fut élu président de la RDC mais il fut victime de fraudes massives », selon le Parti socialiste

Écrit par Stanislas Ntambwe. Publié dans Online Dépêches

Le Parti socialiste français (PS) a associé sa voix à celles d’autres Institutions à travers le monde, pour présenter ses condoléances à l’endroit de proches d’Etienne Tshisekedi, décédé le 01 février 2017 à Bruxelles (Belgique).

Dans sa déclaration, jeudi 2 février 2017, le Parti socialiste est revenu sur le parcours politique du leader de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), relevant qu’Etienne Tshisekedi a été « dépossédé » de sa victoire à l’élection présidentielle de 201, à l’issue de laquelle Joseph Kabila, candidat à sa propre succession, est resté à la tête de la République démocratique du Congo (RDC).

« En 2011, Tshisekedi fut élu président de la RDC mais il fut la victime de fraudes massives et d’un régime des violences qui ont maintenu au pouvoir le président Joseph Kabila », a dit le parti socialiste (PS) dans un communiqué parvenu à Actualite.cd.

Parti au pouvoir en France, cette formation politique française salue, en outre, la mémoire du président de l’UDPS qui a démontré une volonté sans faille pour mener la RDC vers le dialogue politique et l’alternance démocratique. Ce, « sans faiblir jamais devant les violences et les manœuvres d’un pouvoir qui a – volontairement et cyniquement  retardé les échéances électorales et constitutionnelles », insiste le communiqué.

Par ailleurs, le PS appelle le peuple congolais, à s’inspirer des leçons de ce militant « exemplaire, pour avancer pacifiquement vers un régime démocratique et de justice sociale ».

Ci-dessous, en attaché, l’intégralité du communiqué du Parti socialiste français:

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

Ayant pris acte de l’état d’avancement du programme, les membres du Comité de Pilotage présents ont adopté, à l’unanimité, les listes des équipements présentés par les laboratoires concernés par le...