A la Une

Céder le pouvoir « dans son propre intérêt et celui de son pays »

Céder le pouvoir « dans son propre intérêt et celui de son pays »

Président à deux reprises (1976-1979, 1999-2007), le Nigérian Olusegun Obasanjo s’est investi...

Sassou s’invite

Sassou s’invite

De Brazzaville, sortira-t-il quelque chose de bon ? Après la visite-éclair du président...

Calendrier électoral : C. Nangaa renvoie la balle au gouvernement

Calendrier électoral : C. Nangaa renvoie la balle au gouvernement

La tripartite du Palais du peuple est entrée dans le vif du sujet. Le président de la Céni,...

Tripartite Céni-CNSA-Gouvernement : Une coalition de « falsificateurs »

Tripartite Céni-CNSA-Gouvernement : Une coalition de « falsificateurs »

Après avoir bâclé l’arrangement particulier de l’Accord politique du 31 décembre 2016, la MP et...

Imprimer

Décès de Tshisekedi : les hommages affluent

Écrit par Le Potentiel le . Publié dans A la Une

Etienne Tshisekedi était véritablement une icône, non seulement pour son pays, la République démocratique du Congo, mais aussi pour toute l’Afrique. La nouvelle de sa mort, le mercredi 1er février 2017 à Bruxelles, a fait le tour du monde.

De Kinshasa jusqu’à Paris, en passant par Washington, on honore la mémoire d’un homme qui a consacré toute sa vie à la défense de la démocratie et de l’Etat de droit. Comme Gandhi en Inde, Etienne Tshisekedi a choisi la voie de la lutte non armée pour faire triompher ses idéaux.

Malgré toutes les brimades et privations qu’il a subies dans sa chair et dans son âme sous la 2ème République, malgré toutes les calomnies et les injustices dont il a été victime pendant la 3ème République, Tshisekedi n’a jamais flanché. Il est resté coriace et grandement attaché à sa lutte pour l’émergence d’un Etat de droit en RDC. Le sphinx de Limete a traversé toutes les générations.

A Kinshasa et sur l’ensemble du territoire national, tous, toutes tendances confondues, célèbrent sa mémoire. Et, les hommages affluent autant dans l’Opposition que dans la Majorité présidentielle. Tshisekedi fait l’unanimité. C’est le moins que l’on puisse dire. En RDC, tous espèrent qu’avec sa mort, les forces vives de la nation, en négociations au Centre interdiocésain, vont honorer dignement sa mémoire en bouclant de la plus belle manière les assises pilotées depuis le 8 décembre 2016 par la Cenco (Conférence épiscopale nationale du Congo).

Présidente sortante de la Commission de l’Union africaine, la Sud-africaine Nkosazana Dlamini Zuma décrit Etienne Tshisekedi wa Mulumba comme « une personnalité éminente » de la politique congolaise, avant d’estimer que « la meilleure façon d’honorer son héritage et sa longue lutte pour la démocratie en RDC est de mettre pleinement en œuvre l’Accord du 31 décembre »

Au-delà de l’UA, le monde entier communie entièrement avec le peuple congolais qui a perdu celui, depuis les années 1980, guide ses pas dans la longue marche vers la démocratie.

Paix à son âme, comme en témoigne cette série de témoignages. « Le roi est mort, vive le roi ! Tout change! » Ainsi soit-il !

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

L’élection de la République démocratique du Congo au Conseil des droits de l'Homme des Nations unies fait grincer des dents. Son régime est-il légitime pour donner des leçons en matière de droits humains...

Facebook FanBox