Imprimer

Témoignage d’un journaliste : « Vas en paix, grand homme politique de mon pays »

Écrit par Donatien Ngandu Mupompa. Publié dans Faits divers

 

Étienne Tshisekedi a tiré sa révérence. Il a été un symbole de la lutte pour la démocratie.

Étienne Tshisekedi wa Mulumba, enfant de mon terroir, Bruxelles, mercredi 1er février 2017 à 17h00’, voilà des précisions qui me font mal au cœur.

De toi qui viens de retourner au pays de tes ancêtres kasaïens, les Congolais retiendront l’image d’un homme irréductible, qui tenait à son idéal de la liberté du peuple.

Sphinx de Limete, tu as appris à tes compatriotes qu’il faut braver la peur lorsqu’il s’agit de défendre ses droits. Combattant de la démocratie, ne pas reconnaître tes mérites serait de la pure ingratitude. Premier Congolais docteur en Droit, tu t’opposais farouchement à ceux qui enfreignaient la loi.

Le combat pour le progrès social de ton peuple entamé, tu n’appartenais plus à une quelconque province, à aucune tribu, tu étais devenu une idée. Avec ta disparition, les désillusions latentes d’un peuple aux abois viennent de l’emporter sur ses illusions fugaces.

Au cours de mes voyages dans l’arrière-pays pour des reportages, les paysans désespérés ne cessaient de clamer : « Nous attendons Étienne, le Messie ». Plusieurs braves femmes de nos savanes et forêts ne cessaient de me poser cette question : « Quand Tshisekedi prendra-t-il le pouvoir ? ».

Hélas ! Leurs attentes ont été déçues en 2011, eux qui espéraient qu’avec toi à la tête du pays, ils allaient connaître une vie meilleure où les injustices seront bannies. Mais il était écrit peut-être aux cieux que tu ne seras jamais président de la République.

Aujourd’hui, c’est l’amertume qui se lit sur les visages de tous ces sans-voix qui comptaient sur un seul homme, oubliant qu’il était mortel.

Adieu frère, tu auras tout tenté, en affrontant le pouvoir avec une seule arme : la non-violence. À ceux qui me diront que tu n’étais pas irremplaçable, je leur rétorquerai que tu es resté unique.

 

Vas en paix, grand homme politique de mon pays, ce n’est qu’un au-revoir, toi qui auras suscité tant d’espoir auprès d’un peuple meurtri. On n’attaque pas un mythe, tu étais devenu une légende, un mythe, et le mythe se détruit lui-même…

Articles récents

Dans le souci évident de contribuer efficacement à créer les conditions de l’émergence d’une classe moyenne, le secteur des Petites et moyennes entreprises constitue un secteur stratégique pour le...