A la Une

Tripartite Céni-CNSA-Gouvernement : Une coalition de « falsificateurs »

Tripartite Céni-CNSA-Gouvernement : Une coalition de « falsificateurs »

Après avoir bâclé l’arrangement particulier de l’Accord politique du 31 décembre 2016, la MP et...

Soutien improductif

Soutien improductif

La République démocratique du Congo est en train de sombrer. La crise politique ne fait que...

Quel mécanisme pour une transition sans Kabila ?

Quel mécanisme pour une transition sans Kabila ?

La tenue d’élections étant exclue cette année, l’après-décembre 2017 reste un mystère. Raison...

Nul ne le sait

Nul ne le sait

La possibilité d’un report de scrutins se précise. Dans la série de concertations qu’il a...

Réunion stratégique autour de Sassou à Brazzaville

Réunion stratégique autour de Sassou à Brazzaville

Doyen d’Afrique centrale, le président Denis Sassou N’Guesso du Congo/Brazzaville a décidé de...

Imprimer

Tshisekedi est mort : un baobab s’écroule

Écrit par Le Potentiel le . Publié dans A la Une

La nouvelle a eu l’effet d’une bombe sur l’ensemble de la République. Etienne Tshisekedi, président de l’UDPS et du Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement, est mort hier mardi à Bruxelles d’une « embolie pulmonaire ».

 

Depuis Bruxelles, capitale de la Belgique, l’onde de choc de la mort du lider maximo de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) a été gravement ressentie à Kinshasa et dans toutes les grandes villes de la RDC.

Comme Moïse de la Bible qui a obtenu de Dieu la mission de conduire les enfants d’Israël vers la Terre promise, Etienne Tshisekedi qui s’est longtemps battu pour la démocratie ne verra donc pas le couronnement de ses efforts, c’est-à-dire le triomphe de la démocratie dans un Etat véritablement démocratique. Il aura cependant posé les jalons en laissant une empreinte indélébile dans l’histoire politique de la RDC.

Du régime de feu le président Mobutu dont il s’est séparé en 1982 en se rangeant derrière l’UDPS au temps fort de la dictature de la 2ème République, Etienne Tshisekedi est passé par plusieurs épreuves. En RDC, comme au-delà des frontières nationales, Etienne Tshisekedi est une icône. Toute l’Afrique libre l’apprécie. Sa lutte farouche pour l’émergence de la démocratie en RDC et en Afrique a forgé son personnage.

Aux commandes du Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement, dont il a été le principal artisan au terme du forum de Genval en 2016, Etienne Tshisekedi n’a ménagé aucun effort pour faire triompher sa cause : la démocratie.

A 84 ans, Etienne Tshisekedi a vécu. Autant pour son peuple que pour son pays. Il aura consacré une bonne partie de sa vie à cette nation qui l’a vu naître. Un baobab vient de s’écrouler.

Jusqu’aux derniers instants de ses jours, Etienne Tshisekedi est allé puiser dans le peu d’énergie qui lui restait encore pour faire aboutir les discussions directes du Centre interdiocésain en vue d’une sortie de crise politique en RDC. Ce serait donc un bel hommage en sa mémoire que de conclure, le plus rapidement possible, ces négociations en vue des élections apaisées, démocratiques et transparentes. Une belle manière d’honorer la mémoire de ce combattant qui en a fait son credo politique durant toute sa vie.

A l’annonce de sa mort, la presse internationale s’est mise en alerte. Preuve du grand charisme du sphinx de Limete. Voici un échantillon de reportages recueillis dans la presse internationale.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

Après avoir perçu les financements du Foner, les gouverneurs de province prélèvent illégalement des fonds à caractère provincial sous prétexte de financer les travaux de réhabilitation des routes....

Facebook FanBox