A la Une

Loi électorale révisée : dernière ligne droite au Sénat

Loi électorale révisée : dernière ligne droite au Sénat

Hier jeudi, le président du Sénat Léon Kengo wa Dondo a donné des orientations dont la...

Un démineur ?

Un démineur ?

Généralement considéré comme une chambre des sages, le Sénat pourrait-il prendre de la hauteur...

Décrispation politique : Kinshasa dans le viseur de l’UE

Décrispation politique : Kinshasa dans le viseur de l’UE

Lundi dernier, le Conseil européen s’est penché sur le dossier de la République démocratique du...

2018, espoirs permis

2018, espoirs permis

L’espoir fait vivre. Dans le domaine économique comme dans le domaine politique, les perspectives...

Loi électorale révisée au Sénat: Ça passe ou ça casse

Loi électorale révisée au Sénat: Ça passe ou ça casse

La Sénat a entamé, lundi, l’examen du projet de révision de la loi électorale, lequel a été...

Imprimer

CAN 2017 : Burkina Faso – Egypte, une demi-finale inattendue

Écrit par Armel Langanda le . Publié dans Sports

Qui du Burkina Faso et de l’Egypte jouera la finale de la 31ème CAN ? Les deux nations s’affrontent ce mercredi 1er février au stade de l’Amitié, en demi-finale.

Après avoir passé quatre-vingt-dix bonnes minutes en quarts de finale, les Etalons du Burkina Faso croisent les Pharaons d’Egypte ce mercredi 1er février au stade de l’Amitié, au Gabon. C’est pour le compte de la première demi-finale de la 31ème édition de la Coupe d’Afrique des nations Total « Gabon 2017 ».

En quarts de finale, la surprenante équipe du Burkina Faso a battu la Tunisie sur le score de 2-0. Alors qu’au début du championnat, personne ne s’attendait à une telle performance du Burkina Faso. Les Etalons se sont engagés pour anéantir toutes les tentatives tunisiennes. Chose qui a été faite. Les Aigles de Carthage n’ont pas eu des solutions pour revenir à bout de leurs adversaires qui avaient encore des arguments à faire valoir.

L’Egypte, pour sa part, a eu raison du Maroc dans un match où elle a été dominée à quatre-vingt-dix pourcent. Au finish, le match s’est soldé sur un score étriqué de 1-0. Un résultat qui a propulsé, une fois de plus, les Pharaons en demi-finales de la CAN.

C’est une très belle occasion pour les Étalons de rejoindre, une nouvelle fois la finale, après leur belle prestation de 2013. Mais les Égyptiens, sept fois vainqueurs de la compétition, se sont solidement installés dans la compétition.

Sorti premier de sa poule, devant le Cameroun, autre demi-finaliste, le Burkina Faso tient à rééditer son exploit de 2013. Il y a quatre ans, en Afrique du Sud, les Étalons avaient atteint la finale avant de s’incliner contre le Nigeria. Mais cette fois, les circonstances ont totalement changé.

Face à eux, la sélection égyptienne ne lâche pas prise et veut à tout prix revenir sur la scène continentale, après les absences de 2012, 2013 et 2015.

L’Afrique de l’Ouest a le vent en poupe

L’issue des quarts de finale, deux pays d’Afrique de l’Ouest se sont qualifiés pour le carré d’as. Le Ghana et le Burkina-Faso qui ont obtenu leur billet pour  les demi- finales en battant respectivement la RD Congo et la Tunisie. Ces deux sélections portent l’espoir de la sous-région. Une performance qui montre la bonne santé du football en Afrique de l’Ouest.

Le Ghana s’est qualifié pour la 6è fois consécutive à une demi-finale de la Coupe d’Afrique des nations de football.

Les Black Stars, dans leur quête du titre de la CAN 2017, devront faire face aux Lions Indomptables du Cameroun, le jeudi 2 février. Le Cameroun qui a éliminé le Sénégal, l’un des favoris de la compétition après une séance des tirs au but, aura des arguments à faire valoir face aux protégés d’Avram Grant.

Cette édition verra encore, certainement, une finale à 100% Afrique de l’Ouest en cas de qualification du Ghana et du Burkina-Faso.

 

Pour rappel, deux nations de l’Afrique de l’Ouest ont atteint l’étape de la finale en 2015, le Ghana et la Côte d’ivoire, finale remportée par les Eléphants aux tirs au but.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

L’attaque menée la semaine dernière contre une base de la Monusco dans l’Ituri, sur la route de Mbau Kamango, continue à susciter de nombreuses questions. Malgré les promesses d’enquête, connaîtra-t-on...