A la Une

Succession d’E. Tshisekedi : six prétendants au trône

Succession d’E. Tshisekedi : six prétendants au trône

Après la brouille de ces derniers jours, les membres de différentes composantes du...

Katebe Katoto à Kinshasa : une démarche de conciliation ou un trouble-fête ?

Katebe Katoto à Kinshasa : une démarche de conciliation ou un trouble-fête ?

Pendant que les composantes du Rassemblement essaient de concilier leurs vues sur la...

Armel Langanda

Armel Langanda

Battue à aller (2-0), l’AS V. Club cherchera sans doute à prendre sa revanche sur DCMP, ce...

Accord du 31 décembre: le G7 lance un appel à la mobilisation générale

Accord du 31 décembre: le G7 lance un appel à la mobilisation générale

25 ans après la marche des chrétiens en vue de l’instauration de la démocratie, le 16 février...

Martyrs de la démocratie

Martyrs de la démocratie

Les cris et chants des chrétiens tombés sous les balles de la soldatesque de Mobutu, le 16...

  • Succession d’E. Tshisekedi : six prétendants au trône

    Succession d’E. Tshisekedi : six prétendants au trône

    mercredi 22 février 2017 08:57
  • Katebe Katoto à Kinshasa : une démarche de conciliation ou un trouble-fête ?

    Katebe Katoto à Kinshasa : une démarche de conciliation ou un trouble-fête ?

    mercredi 22 février 2017 08:30
  • Armel Langanda

    Armel Langanda

    mercredi 22 février 2017 08:00
  • Accord du 31 décembre: le G7 lance un appel à la mobilisation générale

    Accord du 31 décembre: le G7 lance un appel à la mobilisation générale

    vendredi 17 février 2017 10:31
  • Martyrs de la démocratie

    Martyrs de la démocratie

    vendredi 17 février 2017 09:11
Imprimer

Bas-Uélé : arrêt de cours dans une école fréquentée par des réfugiés

Écrit par Rédaction. Publié dans Brèves

Le complexe scolaire Mboti situé dans la cité d’Ango (Bas-Uele) ne fonctionne pas depuis plus de deux semaines.Dans cet établissement scolaire privé agrée par l’Etat congolais étudient trois cents élèves réfugiés et retournés congolais de la République centrafricaine.

Des sources de la société civile locale rapportent que depuis sa création en 2013, l’école a été prise en charge par le Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), notamment  pour les salaires des enseignants et les fournitures scolaires.Cette prise en charge devrait prendre fin en décembre 2016, selon chef de bureau intérimaire du  HCR à Bunia, Camille Sogni, évoquant le contrat signé avec le gouvernement congolais.

Actuellement, indique la même source, le gouvernement congolais doit prendre en charge la scolarisation de ces enfants et les fournitures scolaires.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir