A la Une

Unanimité parmi les Congolais qui acceptent la faim pourvu que les élections se tiennent à fin 2017

Unanimité parmi les Congolais qui acceptent la faim pourvu que les élections se tiennent à fin 2017

Tenir les élections à fin 2017 est le credo entonné à l’unanimité par l’ensemble des Congolais...

Nouvelles preuves

Nouvelles preuves

Au-delà du fait que les tueries du Kasaï constituent une perte pour la nation, d’aucuns pensent...

Alexis Thambwe Mwamba:

Alexis Thambwe Mwamba: "Moïse Katumbi peut rentrer, mais…"

A quoi jouent les autorités de la RDC face au dossier Moïse Katumbi ? Dans une conférence de...

Ingérence extérieure ?

Ingérence extérieure ?

Un sit-in des Congolais, mobilisés autour de la Nouvelle classe politique et sociale (NCPS), a...

Transactions en dollars : Trump serre les vis

Transactions en dollars : Trump serre les vis

  L’administration Trump semble plus dure que lors celle de Barack Obama qui avait privilégié la...

Imprimer

Fête du Printemps, le nouvel an chinois diversement célébré en Afrique

Écrit par Cyprien K.. Publié dans Internationale

 

La Chine, dont le mode de vie est intimement lié aux réalités de la nature, associe la célébration de chaque année au nom d’un animal. Cette année 2017 est celle de Coq.

 

Premier partenaire économique de l’Afrique, la Chine reste dans la logique de renforcement des relations avec les pays de ce continent. Non seulement, elle y amène des capitaux frais, mais dans ce continent noir, l’un de plus pauvres de la planète,  l’empire du milieu y va aussi avec toute sa richesse culturelle ancrée dans l’imaginaire collectif depuis des millénaires. C’est le moins que l’on puisse dire de la célébration, dans toutes les missions diplomatiques chinoise en Afrique, de la fête du Printemps, nouvel an chinois

En Île Maurice, c’est autour d’un grand barrage en construction par une entreprise chinoise que la célébration a eu lieu en présence de la présidente de cette Île de l’océan Indien et des autorités et ressortissants chinois.

En République démocratique du Congo, la fête du Printemps a été placée sous le signe de la gastronomie chinoise et de reconnaissance des mérites aux employés congolais des entreprises chinoises opérant dans ce grand pays de l’Afrique centrale. En RDC, selon les officiels chinois, la croissance économique est, entre autres, soutenue par la forte présence des opérateurs chinois, dont les entreprises emploient une main d’ouvre importante congolaise.

 Au Ghana, plus de 1.000 étudiants ghanéens des écoles secondaires de la capitale ont présenté, mercredi, des chansons et des danses chinoises pour célébrer la Fête du Printemps.

L'événement, organisé par l'Institut Confucius dans les écoles de base de l'Université du Ghana, à Legon, a eu lieu en présence des représentants de l'ambassade de Chine et des entreprises chinoises.

L'ambassadrice de Chine au Ghana, Sun Baohong, a déclaré que les échanges culturels et une coopération plus étroite étaient devenus une force motrice forte pour le développement des relations entre le Ghana et la Chine.

Le vice-chancelier de l'Université du Ghana, Ebenezer Oduro Owusu, a encouragé les étudiants à apprendre au moins une langue étrangère, y compris le chinois.

Pendant la soirée, les étudiants de l'institut Confucius ont démontré leur maîtrise de la langue chinoise parlée et leur connaissance de la musique, de la danse et du costume traditionnel chinois.

 

La Fête du Printemps, ou Nouvel An chinois, est le festival le plus important pour les Chinois, qui tombe cette année le 28 janvier.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

Sa Majesté Sanga Balende rate l’occasion de passer devant FC Renaissance. Elle a été tenue en échec par Don Bosco (1-1), en match de la 12ème journée des play-offs de la Linafoot. Elle totalise 14...