A la Une

Affaire Kamuina Nsapu, torpillage du processus électoral, …: Les sanctions de l’UE sont tombées

Affaire Kamuina Nsapu, torpillage du processus électoral, …: Les sanctions de l’UE sont tombées

Après avoir ciblé en décembre 2016 sept dirigeants congolais, l’Union européenne vient...

Nouvelles sanctions ciblées : l'Europe frappe neuf dirigeants congolais

Nouvelles sanctions ciblées : l'Europe frappe neuf dirigeants congolais

Le Conseil de l'Union européenne est monté d'un cran, en infligeant des sanctions individuelles...

L’ONU déplore la politique-spectacle de Kinshasa

L’ONU déplore la politique-spectacle de Kinshasa

Dans un rapport présenté dernièrement devant le Conseil de sécurité, le SG de l’Onu a appelé, une...

Refus d'une enquête internationale sur l’assassinat de deux experts onusiens, Kinshasa engage un bras de fer avec l’Onu

Refus d'une enquête internationale sur l’assassinat de deux experts onusiens, Kinshasa engage un bras de fer avec l’Onu

Kinshasa a décidé d’affronter en duel le Conseil de sécurité de l'ONU, en refusant d'autoriser...

Bruno Tshibala dépose le projet de budget 2017 à l’Assemblée nationale

Bruno Tshibala dépose le projet de budget 2017 à l’Assemblée nationale

Les deux Chambres du Parlement n’ont que 20 jours pour examiner et adopter ce projet de budget...

Imprimer

N’djili : une jeune fille fauchée par un taxi-moto

Écrit par Rédaction. Publié dans Brèves

Une jeune fille a été, mercredi 11 janvier 2017, renversée par un conducteur d’un taxi-moto communément appelé ‘‘Wewa’’ sur le boulevard Lumumba. Les faits se sont passés aux environs de 20 heures au quartier 12, dans la commune de N’djili. Selon un témoin de la scène, cette victime était en train de traverser le Boulevard. Subitement le conducteur de cet engin l’a fauchée. Heureusement qu’elle n’a pas trouvé la mort. Mais la pauvre fille a été grièvement blessée au niveau de son visage. Voyant l’état critique de la fille, les personnes animées de bonne volonté l’ont amenée à l’hôpital pour des soins appropriés. Et le conducteur a été maîtrisé par la population de ce quartier. Approchée, une maman qui a requis l’anonymat, impute la faute au conducteur du taxi-moto. Car, il conduisait à une vive allure. 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

Après avoir ciblé en décembre 2016 sept dirigeants congolais, l’Union européenne vient d’administrer un nouveau tacle au pouvoir de Kinshasa qui se distingue par la violation massive des droits...