A la Une

Le ton monte

La République démocratique du Congo court à l’implosion si rien n’y est fait pour faire échec à...

Tentative de sabotage de la marche du 31 décembre : Infiltration programmée des paroisses catholiques

Tentative de sabotage de la marche du 31 décembre : Infiltration programmée des paroisses catholiques

L’appel lancé par le CLC pour une marche populaire le 31 décembre 2017 a mis les services de...

Parcours biaisé

Parcours biaisé

Le président de la République a promulgué, dimanche 24 décembre, depuis Lubumbashi où il se...

Décrispation politique : marge de manœuvre étroite pour Olenghankoy

Décrispation politique : marge de manœuvre étroite pour Olenghankoy

C’est en mission de décrispation politique que le président du CNSA Joseph Olenghankoy s’est...

Message de libération de la CENCO : « Le pays va mal, mettons- nous debout »

Message de libération de la CENCO : « Le pays va mal, mettons- nous debout »

A l’instar du Comité laïc de coordination qui a annoncé, pour le 31 décembre 2017, une...

Imprimer

Goma : Jean-Goubald Kalala et JB Mpiana, têtes d’affiche du Festival Amani

Écrit par Bienvenu Ipan le . Publié dans Culture

En plus de ces grands noms de la musique congolaise, D.J Amarula et ses compères de la musique électronique des Grands Lacs vont également chanter la paix au cours de cette 4ème édition.

La ville de Goma, dans la province du Nord-Kivu, s’apprête à organiser, les 10, 11 et 12 février 2017 au collège Mwanga, le Festival Amani. Hier jeudi 12 janvier, les organisateurs ont annoncé les couleurs de cette quatrième édition qui se veut plus grande que les trois précédentes. C’était au cours d’une conférence de presse co-animée dans la salle de conférences de Trust Merchant Bank, située à Gombe.

Le promoteur du festival, Erick Delamott, a indiqué les trois pôles principaux de cette édition, à savoir les concerts, les villages associatifs humanitaires et la promotion de l’entrepreneuriat. Évoquant les concerts, il a indiqué que les trois jours de fête (les 10, 11 et 12 février) seront agrémentés par des musiciens locaux, régionaux, nationaux et internationaux. Deux grandes scènes caractérisent ces concerts, à savoir la musique moderne et celle traditionnelle.

Concernant les villages associatifs humanitaires, le promoteur du festival a fait savoir qu’il s’agit d’un cadre où seront accueillies des ONG humanitaires et toutes les autres associations pour passer leurs différents messages.

Parlant de la promotion de l’entrepreneuriat congolais, Erick Delamott a annoncé l’organisation d’un concours des jeunes entrepreneurs au terme duquel quatre meilleurs seront encouragés avec un prix de 1000 USD. Question de promouvoir la relance de leurs différentes activités.

 

Dans le but d’assurer la survie et le bon fonctionnement du festival qui est organisé chaque année à Goma, E. Delamott a épinglé l’organisation d’une activité sportive et d’une autre «after party ». L’activité sportive est en rapport avec un marathon (de 42 km en équipe de 6) dénommé « Ekiden ». La course partira du rond-point Signers-route km témoin-route Saké-rond-point Signers. Près de 510 coureurs et plus de 7000 spectateurs sont attendus le long du parcours. En signe de reconnaissance, le promoteur Erick Delamott a salué l’appui de sponsors et partenaires officiels du festival.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

L’atelier national, qui est entré dans sa 2ème phase, vise à proposer aux enseignants les modules d’enseignement simultané du français et d’une des langues nationales, selon les zones linguistiques.