A la Une

Lettre d’Etienne Tshisekedi : la Cenco clôt le débat

Lettre d’Etienne Tshisekedi : la Cenco clôt le débat

Existe-il une lettre qu’Etienne Tshisekedi a signée de sa propre main, avant sa mort, désignant...

Bannir la politique du ventre

Bannir la politique du ventre

Le sommeil dans lequel est plongé la RDC semble prendre plus de temps que prévu. L’Accord de la...

Approvisionnement en carburant : la BCC vend 20 millions USD aux pétroliers

Approvisionnement en carburant : la BCC vend 20 millions USD aux pétroliers

Le problème de devises ne se pose pas quant à l’importation des produits pétroliers. La BCC...

Sort de Moïse Katumbi : silence de la Cenco

Sort de Moïse Katumbi : silence de la Cenco

En confiant le sort de Moïse Katumbi à la Cenco, l’Accord politique du 31 décembre 2016 n’a pas...

Lettre de Tshisekedi à la CENCO : Pierre Lumbi éventre le boa

Lettre de Tshisekedi à la CENCO : Pierre Lumbi éventre le boa

Est-ce qu’avant sa mort inopinée, le 1er février 2017 à Bruxelles, Etienne Tshisekedi avait...

  • Lettre d’Etienne Tshisekedi : la Cenco clôt le débat

    Lettre d’Etienne Tshisekedi : la Cenco clôt le débat

    samedi 25 février 2017 13:16
  • Bannir la politique du ventre

    Bannir la politique du ventre

    samedi 25 février 2017 13:00
  • Approvisionnement en carburant : la BCC vend 20 millions USD aux pétroliers

    Approvisionnement en carburant : la BCC vend 20 millions USD aux pétroliers

    samedi 25 février 2017 12:30
  • Sort de Moïse Katumbi : silence de la Cenco

    Sort de Moïse Katumbi : silence de la Cenco

    samedi 25 février 2017 12:00
  • Lettre de Tshisekedi à la CENCO : Pierre Lumbi éventre le boa

    Lettre de Tshisekedi à la CENCO : Pierre Lumbi éventre le boa

    vendredi 24 février 2017 15:50
Imprimer

Un diamant de 87 carats produit par la MIBA

Écrit par Rédaction. Publié dans Brèves

La société Minière de Bakwanga (MIBA), une entreprise mixte belgo-congolaise implantée à Mbuji-Mayi, dans la province du Kasaï Oriental, a produit une gemme de plus de 87 carats, d’une valeur estimée à plus de 6.000.000 de dollars, annonce l’Agence congolaise de presse (ACP) qui ne précise cependant pas la date exacte à laquelle cette pierre a été découverte. Cette gemme, appellation précise d’une pierre précieuse ou d’un diamant blanc, est issue d’un tamisage de kimberlite à la Nouvelle laverie de kimberlite (NLK) de la MIBA. Certains géologues de cette société ont affirmé que cette pièce fabuleuse serait d’une grande valeur par rapport à la précédente de 146,80 carats produite au mois de décembre dernier, à partir des rejets par le service de traitement d’échantillon géologique de la MIBA. Grâce au produit de vente de ces deux pierres précieuses, la MIBA peut, petit à petit, se relancer avec l’achat d’outils de production et le paiement de son personnel avant l’intervention des bailleurs de fonds, estime-t-on.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir