A la Une

Le ton monte

La République démocratique du Congo court à l’implosion si rien n’y est fait pour faire échec à...

Tentative de sabotage de la marche du 31 décembre : Infiltration programmée des paroisses catholiques

Tentative de sabotage de la marche du 31 décembre : Infiltration programmée des paroisses catholiques

L’appel lancé par le CLC pour une marche populaire le 31 décembre 2017 a mis les services de...

Parcours biaisé

Parcours biaisé

Le président de la République a promulgué, dimanche 24 décembre, depuis Lubumbashi où il se...

Décrispation politique : marge de manœuvre étroite pour Olenghankoy

Décrispation politique : marge de manœuvre étroite pour Olenghankoy

C’est en mission de décrispation politique que le président du CNSA Joseph Olenghankoy s’est...

Message de libération de la CENCO : « Le pays va mal, mettons- nous debout »

Message de libération de la CENCO : « Le pays va mal, mettons- nous debout »

A l’instar du Comité laïc de coordination qui a annoncé, pour le 31 décembre 2017, une...

Imprimer

Tanganyika: 19 morts dans l'incursion d’une milice pygmée

Écrit par R.O le . Publié dans Provinces

Selon le curé de la paroisse catholique de Mpyana, abbé Onésiphore Banze, environ soixante-cinq maisons ont été détruites à l’issue de cette attaque.

«Nous avons enterré jusqu’hier 8 janvier, 19 personnes. Les blessés par flèches, environ  41, on les a [conduits] dans de grands hôpitaux. Il y a un nombre qui est parti à l’hôpital de Manono, un [autre] à l’hôpital de Kiyambi et un autre à l’hôpital de Shamwana», a-t-il précisé.

Le curé a également déploré le fait que les médicaments ont été saccagés au centre de santé de Mpyana. Il a, par ailleurs, invité les autorités du pays à prendre leur responsabilité.

«S’ils sont gouvernants, ils gouvernent non pas les pygmées seulement ; ils gouvernent aussi la population congolaise. Et surtout, nous sommes presqu’à l’aube des élections. Qui devrait être leurs électeurs ? On continue toujours à les tuer! Et qui sera responsable de tout ça ? Qu’ils soient responsables de leur dignité de gouvernants».

Les conflits ethniques entre pygmées et bantous au Tanganyika ont causé des pertes en vies humaines et de dégâts matériels énormes.

En novembre dernier, environ 152 écoles ont été incendiées à la suite de ces conflits dans le territoire de Kabalo (Tanganyika).

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

L’atelier national, qui est entré dans sa 2ème phase, vise à proposer aux enseignants les modules d’enseignement simultané du français et d’une des langues nationales, selon les zones linguistiques.