A la Une

Des experts chinois et congolais évaluent les projets financés par Exim Bank

Des experts chinois et congolais évaluent les projets financés par Exim Bank

Des relations économiques entre la RDC et la Chine sont au beau fixe. Les deux parties...

La maffia s’installe à la CENI

La maffia s’installe à la CENI

La Rédaction du journal Le Potentiel a mené des investigations sur la gestion à la...

Répartition des postes ministériels : chaudes empoignades entre MP et Rassemblement

Répartition des postes ministériels : chaudes empoignades entre MP et Rassemblement

Mardi, c’était la trêve au Centre interdiocésain où se tiennent les travaux sur l’arrangement...

Matungulu et Kiakwama chez Félix Tshisekedi

Matungulu et Kiakwama chez Félix Tshisekedi

Au Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement, l’heure est au...

Massacres et fosses communes de Tshimbulu : Kinshasa dans le collimateur de la justice internationale

Massacres et fosses communes de Tshimbulu : Kinshasa dans le collimateur de la justice internationale

On a connu le drame du Kasaï à travers la vidéo qui a circulé sur les réseaux sociaux. Et...

Imprimer

Tanganyika: 19 morts dans l'incursion d’une milice pygmée

Écrit par R.O. Publié dans Provinces

Selon le curé de la paroisse catholique de Mpyana, abbé Onésiphore Banze, environ soixante-cinq maisons ont été détruites à l’issue de cette attaque.

«Nous avons enterré jusqu’hier 8 janvier, 19 personnes. Les blessés par flèches, environ  41, on les a [conduits] dans de grands hôpitaux. Il y a un nombre qui est parti à l’hôpital de Manono, un [autre] à l’hôpital de Kiyambi et un autre à l’hôpital de Shamwana», a-t-il précisé.

Le curé a également déploré le fait que les médicaments ont été saccagés au centre de santé de Mpyana. Il a, par ailleurs, invité les autorités du pays à prendre leur responsabilité.

«S’ils sont gouvernants, ils gouvernent non pas les pygmées seulement ; ils gouvernent aussi la population congolaise. Et surtout, nous sommes presqu’à l’aube des élections. Qui devrait être leurs électeurs ? On continue toujours à les tuer! Et qui sera responsable de tout ça ? Qu’ils soient responsables de leur dignité de gouvernants».

Les conflits ethniques entre pygmées et bantous au Tanganyika ont causé des pertes en vies humaines et de dégâts matériels énormes.

En novembre dernier, environ 152 écoles ont été incendiées à la suite de ces conflits dans le territoire de Kabalo (Tanganyika).

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

Deux véhicules transportant des sacs de maïs en provenance de kasumbalesa ont été incendiés mardi 21 mars par des jeunes en colère au quartier Matshipisha dans la commune Katuba  (Lubumbashi)....