A la Une

Enquêtes sur l’assassinat de deux experts de l’ONU : Kinshasa pris à partie

Enquêtes sur l’assassinat de deux experts de l’ONU : Kinshasa pris à partie

Lundi dernier, à New-York, Nikki Haley, ambassadrice des USA à l’ONU a recadré le chef de la...

Le cas RDC: Devoir d’agir

Le cas RDC: Devoir d’agir

Le cas RDC s’est invité, encore une fois, sur la table du Conseil de sécurité des Nations...

Prédisant une forte probabilité de fraude-Machine à voter : rejet de Washington

Prédisant une forte probabilité de fraude-Machine à voter : rejet de Washington

Contre la volonté de la Céni d’imposer par tous les moyens la machine à voter lors des scrutins...

Des zones d’ombre

Des zones d’ombre

L’arrivée des bovidés, en décembre dernier, dans les provinces du Kwilu et Kwango, continue de...

RDC-25 février : une 3ème marche pour « dire non à la dictature »

RDC-25 février : une 3ème marche pour « dire non à la dictature »

Après les deux marches pacifiques du 31 décembre 2017 et du 21 janvier 2018, le Comité laïc de...

Imprimer

La route de Kimwenza coupée à la circulation

Écrit par Florent N’Lunda N’Silu le . Publié dans Online Dépêches

Les habitants du quartier Kindele plaident pour la réhabilitation de la route de Kimwenza et d’autres de la commune de Mont Ngafula. Le cri du cœur de ces habitants sera-t-il entendu ?

La menace de coupure de la route de Kimwenza, au quartier Kindele, dans la commune de Mont-Ngafula, a toujours fait l’objet de préoccupations des habitants du quartier. Car cette route est la voie obligée de nombreux habitants de ce quartier venant d’autres communes de la capitale et passant par l’Université de Kinshasa (UNIKIN) et vice-versa.

Mais les habitants de ce quartier ont semblé prêcher dans le désert car le gouvernement provincial de Kinshasa à qui ils s’adressaient indirectement n’a pas réagi à leur cri du cœur on ne sait pourquoi. Sans doute que la menace de coupure de cette route n’a pas été prise au sérieux, bien qu’elle soit réelle. La preuve a été donnée par l’interruption du trafic sur cet axe routier emprunté par de nombreux usagers. Interruption survenue à la suite de la pluie abondante et diluvienne qui s’est abattue sur la ville de Kinshasa le vendredi 6 janvier.

La route de Kimwenza s’est coupée en deux au niveau des arrêts Bambou et Kasaï, jetant ainsi l’émoi dans la population qui ne sait plus à quel saint se vouer pour vaquer à ses occupations. Car les véhicules commis au transport des personnes ne pouvant plus emprunter cette artère. Dès lors le problème de transport en commun déjà difficile dans le passé vient s’aggraver au point où les véhicules commis au transport en commun attendent les passagers de l’autre côté de la route coupée.

« Si rien n’est entrepris dans l’urgence par le gouvernement provincial, le quartier Kindele risque de disparaître de la carte géographique de la ville de Kinshasa. Les têtes d’érosions ayant pris naissance dans ce quartier vont précipiter la destruction des infrastructures sociales et publiques », ont averti quelques habitants venus constater impuissants les éboulements et les ravinements du sol, dans un entretien accordé à l’Agence congolaise de presse (ACP).

Ce cri du cœur des habitants de ce quartier suffit-il pour que le gouvernement provincial de Kinshasa vole au secours de ce quartier ? s’interroge-t-on.  Mais lorsque l’on jette un coup d’œil dans le passé et que l’on constate que l’Exécutif provincial n’a pas réagi au plaidoyer des habitants du quartier Kindele au problème auquel ils étaient confrontés, à savoir la menace de coupure de la route de Kimwenza, rien n’est moins sûr que, cette fois-ci, il agirait avec diligence.

Dans les communes voisines de Mont-Ngafula, à savoir Selembao, une partie de Lemba et Ngaba, la situation est la même du fait que ces communes sont situées sur des montagnes dont la nature du sol est sablonneuse portant les constructions anarchiques, rappelle-t-on.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

L’objectif est de contribuer à réduire la prévalence de la malnutrition chronique chez les enfants de moins de cinq ans ainsi que de subvenir aux besoins nutritionnels de 12 000 femmes enceintes et...