A la Une

Diplomatie : Kinshasa peine à faire entendre sa voix

Diplomatie : Kinshasa peine à faire entendre sa voix

Les temps sont durs en ce moment pour la diplomatie congolaise et surtout pour le régime au...

Ce lundi 27 mars 2017 au Centre interdiocésain: Atterrissage forcé des pourparlers

Ce lundi 27 mars 2017 au Centre interdiocésain: Atterrissage forcé des pourparlers

Au Centre interdiocésain, c’est la dernière ligne droite. Et pourtant, on est encore loin...

Une résolution musclée sur la RDC attendue

Une résolution musclée sur la RDC attendue

Au courant de cette semaine, plusieurs personnalités engagées dans la résolution de la...

Moscou soutient la mise en application de l’Accord de la Saint sylvestre

Moscou soutient la mise en application de l’Accord de la Saint sylvestre

Contrairement à toutes les spéculations qui ont circulé au sujet d’un éventuel soutien de...

Compte à rebours

Compte à rebours

A quarante-huit heures du délai butoir de la signature de l’arrangement particulier, qui...

Imprimer

Il n’y aura rien !

Écrit par Ben-Clet. Publié dans Apostrophe

« Il n'y aura rien! Il n'y aura rien!». Ce refrain a été répété à maintes reprises avec arrogance, sur un air sarcastique, par d’honnêtes plaisantins. C’était à l’avant-veille de l’emblématique 19 décembre 2016.

L’opinion aimerait savoir, aujourd’hui, s’il ne s’était effectivement rien passé ce jour-là. Dans tous les cas, la réponse à cette interrogation est fonction du degré de malhonnêteté de celui qui y répond.

La vérité est qu’il s’est passé pas mal de choses inacceptables. Pour ne pas effaroucher les Apostrophiles, voire les Apostrophobes, voici un échantillon de quelques cas anecdotiques.

En vérité, ce jour-là, le soleil s’est nonchalamment levé à l’est pour se coucher à l’ouest, comme le jour où Hitler se suicida en Allemagne ; comme le jour où Little boy cracha un champignon de feu sur Hiroshima le 6 août 1945 ; comme le jour où Mobutu s’exila.

En vérité, ce jour-là, la République a pleuré des dizaines de ses fils et filles arrachés à la vie, par des balles crachées par des armes de guerre.

En vérité, ce jour-là, la République a été contrainte de mobiliser des milliers de policiers et de soldats à travers le pays, pour faire face à d’éventuels manifestants pro-démocratie en colère.

En vérité, ce jour-là, la République a débloqué des sommes extra-budgétaires en vue de motiver les troupes déployées ça et là.

En vérité, ce jour-là, la République a été plongée dans une ville morte «nationale» : pas de commerce, pas de trafic routier, pas d’écoles, pas d’administration.

 

En vérité, ce jour-là, la République a coupé les réseaux sociaux, les ennemis jurés de «sa» démocratie. Avec tout ça, vous dites que rien ne s’était vraiment passé ?

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

APPEL NATIONAL A CANDIDATURES
lundi 27 mars 2017
Projet « Formation, Recherche, Environnement dans la Tshopo » (FORETS) Université de Kisangani, Faculté des Sciences B.P. 2012 Kisangani   APPEL NATIONAL A CANDIDATURES ALLOCATION DU FONDS DE SOUTIEN A LA...