A la Une

Signature ce jeudi  de l'arrangement particulier: le chef de l’Etat s'engage dans l’exclusion

Signature ce jeudi de l'arrangement particulier: le chef de l’Etat s'engage dans l’exclusion

C’est loin du Centre interdiocésain et sans la Cenco que le Parlement a choisi de faire signer ce...

Enrôlement des électeurs dans les aires opérationnelles 3 et 4: Kasaï et Kasaï Central non concernés

Enrôlement des électeurs dans les aires opérationnelles 3 et 4: Kasaï et Kasaï Central non concernés

L’opération d’enrôlement des électeurs démarre, ce dimanche 30 avril 2017, dans les aires...

Réplique de la Cenco à la MP : les Congolais sont à Dieu

Réplique de la Cenco à la MP : les Congolais sont à Dieu

Entre la Majorité présidentielle (MP) et la Cenco des piques commencent à prendre des allures...

J. Kabila: deux fers au feu,  Diplomatie de sape, Anéantissement de l’Opposition

J. Kabila: deux fers au feu, Diplomatie de sape, Anéantissement de l’Opposition

Après avoir passé avec succès le cap du 19 décembre 2016, alors que tous les indicateurs...

RDC: La Communauté humanitaire lance un appel de fonds pour 64,5 millions USD

RDC: La Communauté humanitaire lance un appel de fonds pour 64,5 millions USD

Pour répondre aux besoins de quelque 731 000 personnes ciblées dans le Grand Kasaï, en majorité...

Imprimer

Secteur minier : Glencore compte augmenter sa participation dans la mine Mutanda

Écrit par O.K. Publié dans Economie

Le secteur minier congolais attire de plus en plus d’investisseurs. Dans des zones minières, l’on retrouve davantage des multinationales et autres investisseurs prêts à l’exploitation des mines, principalement dans l’ex-Katanga. Et dans le lot, l’on compte le géant minier anglo-suisse, Glencore.

Sixième plus grande compagnie minière au monde, selon PWC, Glencore a manifesté, dans une déclaration faite le vendredi 6 janvier, le besoin de vouloir acquérir une plus grande participation dans la mine de cuivre et de cobalt Mutanda, dans l’ex-Katanga.

Selon l’agence Ecofin qui a livré cette nouvelle, la société Glencore qui détient déjà 69 % des parts dans le projet minier, est en train d’étudier les options qui s’offrent à elle. Elle pourrait, selon la source, bien acheter tout ou une partie de la participation de 31 % détenue par son partenaire Fleurette Group. A en croire la source, Glencore a précisé qu’elle ferait une nouvelle annonce concernant l’information « en temps opportun ».

Pour certains analystes, la volonté de Glencore d’augmenter sa participation dans la mine Mutanda est un « indicateur non négligeable de la meilleure santé financière de la compagnie », qui a, comme tous les géants miniers, subi les contrecoups de la chute mondiale des prix des matières premières.

Tout au long de l’année écoulée, l’entreprise a essayé de renforcer son bilan, réduire sa dette…. Elle aurait même repris les opérations suspendues sur quelques mines de charbon en Australie.

La mine Mutanda est située dans la province de l’ex-Katanga (RD Congo). De janvier à septembre 2016, cette mine a produit 162.300 tonnes de cuivre et plus de 18.000 tonnes de cobalt. Mutanda est considérée comme l’un des principaux actifs de croissance de Glencore et une des plus grandes mines en RD Congo.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

C’est loin du Centre interdiocésain et sans la Cenco que le Parlement a choisi de faire signer ce jeudi l’arrangement particulier à l’Accord du 31 décembre 2016. Les présidents de deux Chambres...