A la Une

Diplomatie : Kinshasa peine à faire entendre sa voix

Diplomatie : Kinshasa peine à faire entendre sa voix

Les temps sont durs en ce moment pour la diplomatie congolaise et surtout pour le régime au...

Ce lundi 27 mars 2017 au Centre interdiocésain: Atterrissage forcé des pourparlers

Ce lundi 27 mars 2017 au Centre interdiocésain: Atterrissage forcé des pourparlers

Au Centre interdiocésain, c’est la dernière ligne droite. Et pourtant, on est encore loin...

Une résolution musclée sur la RDC attendue

Une résolution musclée sur la RDC attendue

Au courant de cette semaine, plusieurs personnalités engagées dans la résolution de la...

Moscou soutient la mise en application de l’Accord de la Saint sylvestre

Moscou soutient la mise en application de l’Accord de la Saint sylvestre

Contrairement à toutes les spéculations qui ont circulé au sujet d’un éventuel soutien de...

Compte à rebours

Compte à rebours

A quarante-huit heures du délai butoir de la signature de l’arrangement particulier, qui...

Imprimer

Secteur minier : Glencore compte augmenter sa participation dans la mine Mutanda

Écrit par O.K. Publié dans Economie

Le secteur minier congolais attire de plus en plus d’investisseurs. Dans des zones minières, l’on retrouve davantage des multinationales et autres investisseurs prêts à l’exploitation des mines, principalement dans l’ex-Katanga. Et dans le lot, l’on compte le géant minier anglo-suisse, Glencore.

Sixième plus grande compagnie minière au monde, selon PWC, Glencore a manifesté, dans une déclaration faite le vendredi 6 janvier, le besoin de vouloir acquérir une plus grande participation dans la mine de cuivre et de cobalt Mutanda, dans l’ex-Katanga.

Selon l’agence Ecofin qui a livré cette nouvelle, la société Glencore qui détient déjà 69 % des parts dans le projet minier, est en train d’étudier les options qui s’offrent à elle. Elle pourrait, selon la source, bien acheter tout ou une partie de la participation de 31 % détenue par son partenaire Fleurette Group. A en croire la source, Glencore a précisé qu’elle ferait une nouvelle annonce concernant l’information « en temps opportun ».

Pour certains analystes, la volonté de Glencore d’augmenter sa participation dans la mine Mutanda est un « indicateur non négligeable de la meilleure santé financière de la compagnie », qui a, comme tous les géants miniers, subi les contrecoups de la chute mondiale des prix des matières premières.

Tout au long de l’année écoulée, l’entreprise a essayé de renforcer son bilan, réduire sa dette…. Elle aurait même repris les opérations suspendues sur quelques mines de charbon en Australie.

La mine Mutanda est située dans la province de l’ex-Katanga (RD Congo). De janvier à septembre 2016, cette mine a produit 162.300 tonnes de cuivre et plus de 18.000 tonnes de cobalt. Mutanda est considérée comme l’un des principaux actifs de croissance de Glencore et une des plus grandes mines en RD Congo.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

APPEL NATIONAL A CANDIDATURES
lundi 27 mars 2017
Projet « Formation, Recherche, Environnement dans la Tshopo » (FORETS) Université de Kisangani, Faculté des Sciences B.P. 2012 Kisangani   APPEL NATIONAL A CANDIDATURES ALLOCATION DU FONDS DE SOUTIEN A LA...